Nicolas Sarkozy: «Je n'ai pas la volonté de revenir en politique»

Nicolas Sarkozy: «Je n'ai pas la volonté de revenir en politique»

Deux jours après sa condamnation, Nicolas Sarkozy était l’invité du journal de TF1. « Je suis habitué à subir ce harcèlement depuis 10 ans et je ne baisserai pas la tête », a assuré, dès le début de son intervention, l’ancien président de la République.

Pour Nicolas Sarkozy, le jugement est une « injustice ». Selon lui, l’accusation n’a pas pu apporter de preuve formelle, ce qui doit pourtant être le cas « dans un État de droit ».

L’ancien président n’a cependant pas voulu évoquer une vengeance politique. « Je n'ai jamais parlé de justice politique et je ne le ferai jamais »,a-t-il assuré. « D'ailleurs si je ne faisais pas une immense confiance (...) aux magistrats, je n'aurais pas fait appel. »

« Je n’ai jamais trahi la confiance des Français. Ce qu’il se passe aujourd’hui est une injustice profonde et la vérité explosera », a encore annoncé un Nicolas Sarkozy, très combatif.

Fin de carrière politique

« Je n'ai pas la volonté de revenir en politique », a confirmé Nicolas Sarkozy en rappelant qu’il avait déjà pris cette décision avant le jugement.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous