Accueil Société

Coronavirus: la vaccination des plus de 65 ans sur les rails

Réunie ce mercredi, la Conférence interministérielle santé a levé les restrictions d’âge sur le vaccin AstraZeneca. Mais a reporté sa décision sur l’espacement des doses du vaccin de Pfizer. Le stock-tampon sera toutefois réduit, ce qui libérera 170.000 doses.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Un coup d’accélérateur plus que bienvenu dans une campagne de vaccination qui patine. La décision prise ce mercredi par les différents ministres de la Santé d’administrer désormais le vaccin d’AstraZeneca aux plus de 55 ans devrait non seulement simplifier la vie des centres de vaccination, mais surtout permettre de vacciner au plus vite les plus âgés qui figurent parmi les plus vulnérables. La Commission interministérielle s’est donc rangée derrière l’avis rendu la veille par le Conseil supérieur de la Santé. Celui-ci préconisait l’usage du vaccin de la firme anglo-suédoise pour les plus âgés suite à plusieurs études « dans la vraie vie » (en Ecosse et au Royaume-Uni), montrant une réelle efficacité sur cette population avec une réduction drastique du nombre de malades et des hospitalisations. L’efficacité du vaccin Pfizer a également été confirmée dans ces études.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

28 Commentaires

  • Posté par Zwéber France, jeudi 4 mars 2021, 17:17

    La décision de vacciner les personnes âgées avec l'AstraZeneca est due purement et simplement à des raisons de logistique. Peu importe aux autorités que ce vaccin soit ou ne soit pas adapté à cette population, il y a trop de doses dans les stocks (vu que les institutions hospitalières l'ont refusé pour leur personnel) donc il faut les écouler.

  • Posté par Marlier Jacques, jeudi 4 mars 2021, 19:57

    Accusation sans fondement.

  • Posté par Heneaux Jules, jeudi 4 mars 2021, 16:11

    Qui va s'inquiéter des capacités physiques des convoqués pour ces vaccinations? Longues files d'attente, stations debout prolongées... Quid des handicaps qui touchent principalement les personnes âgées mais pas uniquement? Le centre de vaccination du Heysel, n'est manifestement pas adapté pour l'accueil des moins valides surtout isolés.

  • Posté par STORDIAU Pierre, jeudi 4 mars 2021, 15:53

    "monsieur" "ASK JUST" ce forum n'est pas autorisé aux personnes anonymes. Merci de le respecter.

  • Posté par dams jean-marie, jeudi 4 mars 2021, 12:29

    Cette volonté de vacciner les personnes âgées dans les home , puis celles de plus de 65 ans ne s'apparente elle pas à la phase 2 du cheminement dans l'élaboration du vaccin ? Ce serait donc un test grandeur nature ( cobayes ) jamais réalisé puisqu'à l'échelle de la planète ? Quand on sait qu'il faut plus de 10 ans pour voir émerger un vaccin . Dans le cas de notre pays ou se côtoient 9 ministres de la santé mais aucun docteur en médecine , on est en droit de se poser les questions avant de dénuder le bras . Pour ma part seul le médecin de famille, traitant ou dépositaire du dossier médical devrait être la personne de confiance à consulter pour franchir l'étape finale.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs