Dexia toujours dans le rouge en 2020, les cessions d'actifs ralenties par la pandémie (2)

Sur ce montant 2020, 475 millions sont attribuables à des éléments récurrents, 31 millions sont liés à des éléments de volatilité comptable et 112 millions ont été générés par des éléments non-récurrents, précise Dexia.

Le groupe, qui cherche à réduire sa taille de manière ordonnée, affiche toujours un bilan conséquent de 114,4 milliards fin 2020, en baisse de 5% ou 6 milliards d'euros sur l'année. "Alors que 2019 avait connu une forte accélération des ventes d'actifs dans des conditions de marché très favorables, en 2020, l'exécution du plan de cession d'actifs a été impactée par la crise provoquée par la pandémie de Covid-19", résume Dexia dans un communiqué.

Le portefeuille d'actifs commerciaux s'établit désormais à 41 milliards d'euros, soit 22 milliards d'obligations et 19 milliards de prêts. Il comprend principalement des expositions sur le souverain italien et le secteur public européen.

Les fonds propres du groupe résiduel atteignait 6,9 milliards d'euros fin 2020, contre 7,4 milliards au 31 décembre 2019, grevés par le résultat net négatif de l'exercice mais toujours supérieurs aux exigences réglementaires.

S'agissant de sa liquidité, le groupe n'a pas subi de perturbation dans son refinancement et sa gestion de la liquidité "en dépit des fortes turbulences de marché provoquées par la pandémie de Covid-19 au premier semestre", explique-t-il encore. Au 31 décembre 2020, la réserve de liquidité du groupe s'élevait à 18,5 milliards d'euros, dont 11 milliards sous forme de cash.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous