Les internationaux bloqués par leur club? Certains entraîneurs de Premier League refusent d’envoyer leurs joueurs en sélection

Photonews
Photonews

Manchester United ne veut pas envoyer le Portugais Bruno Fernandes et l’Uruguayen Edinson Cavani en sélection lors de la fenêtre internationale fin mars, a confirmé l’entraîneur des Red Devils Ole Gunnar Solskjaer mercredi après le match à Crystal Palace.

Le Portugal et l’Uruguay figurent sur la liste d’une trentaine de pays en zone rouge établie par les autorités britanniques. Cela signifie que les voyageurs qui arrivent en provenance de ces pays devront observer une quarantaine de dix jours à leur arrivée en Grande-Bretagne. Une mesure qui vaut aussi pour les internationaux brésiliens Fred et Alex Telles.

« Nous n’en avons pas encore parlé mais nous n’avons pas envie d’envoyer des joueurs en sélection s’ils doivent se mettre en quarantaine à leur retour », a déclaré Solskjaer. « Nous payons les joueurs et la Fifa autorise les clubs à garder les joueurs chez eux. C’est donc compliqué d’envoyer des joueurs vers des pays qui sont en zone rouge. »

Mercredi, Jürgen Klopp, l’entraîneur de Liverpool, avait également déclaré qu’il ne voulait pas envoyer des joueurs en sélection s’ils doivent observer une quarantaine. Il s’agit des Brésiliens Alisson Becker, Roberto Firmino et Fabinho et du Portugais Diogo Jota.

Habituellement, les clubs sont obligés de laisser leurs joueurs partir en sélection mais la Fifa, la fédération internationale de football, a adapté le règlement avec les restrictions de voyage inhérentes à la pandémie de coronavirus.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous