Le gestionnaire de réseau électrique texan licencie son patron après le chaos dû au froid

ERCOT (Electric Reliability Council of Texas), organisme en charge de la gestion de la majeure partie du réseau électrique au Texas, avait fait l'objet de vives critiques en raison de sa gestion de crise et de son manque de préparation face à des intempéries, certes inhabituelles, mais pas inenvisageables.

M. Magness a été licencié avec un préavis de 60 jours, après la tenue mercredi soir d'une réunion d'urgence du conseil d'administration d'ERCOT, affirment CNN et d'autres médias.

Le gouverneur adjoint du Texas, Dan Patrick, qui avait appelé à la démission les dirigeants d'ERCOT et ceux de la commission publique encadrant les fournisseurs d'eau, d'électricité, au Texas (PUC), s'est félicité de cette nouvelle.

"Il y a deux jours, j'avais appelé les dirigeants d'ERCOT et du PUC à démissionner. Bonnes nouvelles - maintenant ils sont tous les deux partis", a déclaré M. Patrick sur Twitter. "Prochaine étape - l'une de mes 31 priorités --, réformer ERCOT et remettre en ordre tout ce qui est allé de travers", a-t-il dit.

Plusieurs membres du conseil d'administration d'ERCOT ont déjà démissionné après que des millions de texans ont été privés d'électricité et d'eau potable à la mi-février lors de la vague de froid.

La patronne de la commission publique encadrant les fournisseurs d'eau, d'électricité, au Texas (PUC), DeAnn Walker, a ainsi démissionné lundi.

Par ailleurs, le gouverneur républicain du Texas, Greg Abbott, a donné l'ordre d'enquêter sur ERCOT et la Commission fédérale de régulation de l'énergie a également déclaré qu'elle enquêterait sur les raisons qui ont provoqué des coupures de courant.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous