Accueil Culture Cinéma

Céline Sciamma: «Les spectateurs sont les héros des films»

Avec « Petite maman », la réalisatrice française Céline Sciamma signe un magnifique conte sur la transmission. Un film présenté en compétition lors de la 71e Berlinale.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 5 min

En quelques années, Céline Sciamma s’est hissée comme l’un des grands noms du cinéma français. Un cinéma d’auteur exigeant mais accessible qui transcende par la complexité de ses personnages et par la sensibilité avec laquelle la réalisatrice les porte à l’écran. Prix du scénario à Cannes en 2019 pour Portrait de la jeune fille en feu, après les déjà remarqués Bande de filles, Tomboy et Naissance des pieuvres, elle revient aujourd’hui avec Petite maman, un cinquième long-métrage émouvant, fort mais jamais larmoyant présenté en compétition à la Berlinale.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs