Gifle après la pesée: la tension est montée entre Joël Tambwe Djeko et Tony Yoka, avant leur combat de ce vendredi (vidéo)

Gifle après la pesée: la tension est montée entre Joël Tambwe Djeko et Tony Yoka, avant leur combat de ce vendredi (vidéo)
AFP

Ça a chauffé entre Joël Tambwe Djeko et Tony Yoka ce jeudi, à la veille de leur combat qui aura lieu ce vendredi soir, à partir de 21h. Alors que les deux boxeurs se provoquaient avant la pesée, le Big Jo a donné une gifle au Français, qui n’a pas apprécié.

Joël Tambwe Djeko (17 victoires, 2 défaites, 1 nul), qui ne pèse pas plus de cent kilos, avait laissé plus d’un sceptique interrogatif il y a un an, en décidant de monter dans la catégorie des lourds. Vainqueur de son unique combat dans la catégorie, voici un peu plus d’un an, le Bruxellois s’apprête pourtant à livrer un combat de gala ce vendredi soir. Bénéficiant du désistement du Croate Petar Milas, il montera sur le ring afin de conquérir un titre qui compte, celui de champion EBU de l’Union Européenne, face au Français Tony Yoka, champion olympique. Rien que ça ! «Mais je vais quand même très vite lui faire comprendre que je ne suis pas Hammer (NDLR : le dernier combat du Français, en novembre dernier), dont le bagage technique est inférieur au mien », glissait «Big Joe ». «Je pense d’ailleurs qu’aucune des neuf victoires de Yoka ne prouve qu’il est invincible. Tant mieux si les gens s’imaginent que je ne tiendrai pas trois rounds contre lui. C’est une source de motivation supplémentaire. Je veux l’emmener en enfer, l’obliger à reculer.»

Confiant, le gaillard de 31 ans sort d’une préparation intense à Londres lui permettant d’aborder ce duel à la H Arena de Nantes, lors d’un gala à huis clos retransmis par Canal + et Voo Sport (à partir de 21 heures), sans grandes craintes. Pourtant, face à lui, il fera face à une véritable superstar du sport français, champion olympique invaincu en neuf combats chez les professionnels, dont la carrière est toutefois en phase de redémarrage après une suspension d’un an pour dopage, ou plutôt pour trois manquements aux obligations de localisation. «Je ferai tout pour le sortir de son combat, de sa boxe. Lui montrer que j’ai des atouts pour lui faire mal.»

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous