Accueil Léna

La jeunesse birmane ose affronter la vieille garde autoritaire en Birmanie

La génération Z, âgée d’une vingtaine d’années, est à la pointe de la révolte, déterminée à défendre l’horizon de liberté que l’armée birmane lui a brutalement confisqué.

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Trois jours de manifs, un jour de repos. » Depuis le coup d’Etat militaire du 1er février, Hein suit une nouvelle routine, laissant tomber son job pour battre la poussière des rues de Rangoun, défiant les armes du général Min Aung Hlaing. Ce vidéaste de 25 ans confesse avoir « pleuré, avant de ressentir une immense colère » le jour du putsch. Depuis, il retrouve chaque matin les jeunes de son quartier pour des opérations de protestation spontanées, s’adaptant sans cesse à l’adversaire dans la capitale économique du pays des Mille-Pagodes en ébullition.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par Bastin Salvo, samedi 6 mars 2021, 18:18

    A voir les images cette jeunesse est déjà soumise bien museler, une horreur !

  • Posté par Surmont Willy, samedi 6 mars 2021, 14:21

    Dommage que des journalistes semblent déjà délaisser cet événement. Or, il est important de dénoncer toutes les atteintes à la liberté car la démocratie est fragile! De par le monde de plus en plus de chefs d'Etat emprisonnent ou empoisonnent leurs opposants, la presse est sévèrement muselée même en Europe centrale, les réseaux sont manipulés, les fake-news abondent, bref la vigilance est de rigueur et le rôle de la presse est primordial car elle est le seul rempart contre toutes ces atteintes à nos libertés. Réjouissons-nous d'encore avoir des journalistes d'investigation et d'opinion indépendants pour contrer tout cela!

  • Posté par Rosseel Roland , samedi 6 mars 2021, 14:17

    Cette jeunesse mérite toute notre sympathie. Mais où était-elle quand leur gouvernement expulsait et massacrait les Rohingyas ?

  • Posté par Lombard Fernande, vendredi 5 mars 2021, 21:52

    ".... La jeunesse birmane ose affronter la vieille garde autoritaire en Birmanie ..." . . . . . . . . . chez nous aussi, notre jeunesse ose affronter la police...

  • Posté par COURARD DIDIER, samedi 6 mars 2021, 18:21

    Sauf que chez nous, au petit matin on trouve des gobelets et des canettes, pas des cadavres!!!!!!!!!!!!

Plus de commentaires

Aussi en LéNA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs