Simon Mignolet revient sur le but annulé face au Standard: «Je touche effectivement le ballon de la main…»

Simon Mignolet revient sur le but annulé face au Standard: «Je touche effectivement le ballon de la main…»

Alors que l’on jouait depuis 92 minutes dans ce quart de finale de Coupe de Belgique, Ruud Vormer s’est élancé pour tirer un corner depuis la gauche des cages liégeoises. Mené d’une petite unité, les Blauw en Zwart savaient pertinemment que c’était l’une des dernières occasions d’entretenir un espoir de qualification. Raison pour laquelle Simon Mignolet se trouvait à une centaine de mètres de sa place habituelle. Et c’est justement vers l’ancien portier des Reds que le ballon s’est dirigé. Celui-ci est parvenu à dévier le ballon, qui fut poussé dans les filets par David Okereke. Sauf que l’international belge n’avait pas touché le cuir du crâne, mais bien de la main… Le but a donc été refusé, puis accordé suite aux protestations brugeoises, et enfin… annulé après les contestations des hommes de Mbaye Leye !

Après le coup de sifflet final, et la bagarre générale qui s’en est suivie, Simon Mignolet est revenu sur cette phase. « Je ne suis pas un menteur », soupirait le keeper, qui se jeta pourtant à genoux devant Nathan Verboomen, de manière très théâtrale, jurant qu’il n’avait pas commis de faute. « J’ai revu les images. Je touche effectivement le ballon de la main sur une tête de Denswil. Je peux concevoir qu’on puisse mieux juger cette phase à la télévision qu’en direct sur la pelouse. Ce que je ne comprends pas, c’est que l’arbitre soit revenu à plusieurs reprises sur sa décision… »

Une polémique et des incidents qui auraient certainement pu être évités avec la présence du VAR. Étant donné qu’il n’était pas disponible lors d’Eupen-Gand, la Pro League a décidé d’annuler sa présence pour les trois autres quarts de finale. Une absence difficile à digérer pour de nombreux acteurs de ce jeudi, dont Simon Mignolet. « On me dit que c’est parce qu’il n’était pas présent à Eupen qu’il ne l’était pas ici mais ce n’est pas une explication que je peux accepter. Avec les enjeux de ce match et les moyens que le football belge a à sa disposition, il y a lieu de se poser des questions. Je suis d’accord que la fonction d’arbitre n’est guère évidente à remplir mais au lieu de jouer encore notre chance au moment où je vous parle, nous voilà éliminés ! »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous