Le département arbitrage revient sur Standard-Bruges: il y avait bien faute de main de Mignolet… mais le but liégeois aurait dû être annulé aussi!

Le département arbitrage revient sur Standard-Bruges: il y avait bien faute de main de Mignolet… mais le but liégeois aurait dû être annulé aussi!

Ce jeudi, le Standard s’est qualifié pour la demi-finale de Coupe de Belgique au détriment du Club de Bruges. Une victoire par la plus petite des marges qui n’aura pas manqué de créer la polémique. En effet, dans le temps additionnel de cette joute, les hommes de Philippe Clement ont arraché l’égalisation… avant de voir ce but refusé, dans la confusion la plus totale. En cause, une faute de main de Simon Mignolet juste avant que David Okereke ne pousse le cuir au fond des cages.

Pour le Professional Refereeing Department, cette décision d’annuler la réalisation brugeoise était la bonne. « En l’absence du VAR, cette situation n’a pas pu être réexaminée. Une grosse discussion émotionnelle éclate ensuite. Lors de la communication au sujet de la situation, il y a un moment de confusion et l’arbitre décide d’accorder le but. Vu que l’ambiance chaotique et émotionnelle complique la communication, l’arbitre interpelle son assistant-arbitre par rapport à la situation. L’arbitre confirme ensuite sa décision antérieure, à savoir l’annulation du but. Le Professional Refereeing Department appuie la décision finale de l’arbitre. »

Toutefois, il y a une autre phase qui a créé la polémique, comme l’a souligné Philippe Clement à l’interview juste après le coup de sifflet final. Le tacticien brugeois clamait que, sur le but liégeois, Klauss était en position de hors-jeu. Une position illicite qui n’avait pas pu être revue, vu l’absence du VAR. Et, dans son communiqué, le département arbitrage a confirmé que le but de Muleka aurait dû être annulé également ! « Il s‘agit d’une situation compliquée à juger dans le feu de l’action. En l’absence du VAR, cette situation n’a pas pu être réexaminée. Après avoir visionné les images, le Professional Refereeing Department s’attend à ce que l’assistant-arbitre lève son drapeau pour signaler cette situation de hors-jeu. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous