Uber - GTL-Taxi pour le respect des règles et une concurrence loyale

Depuis lundi, la Région bruxelloise veut vérifier strictement l'application de son ordonnance de 1995 qui interdit aux chauffeurs "limousine" (VTC ou LVC) de prendre des courses à la volée via leur GSM (ou tout autre appareil de télécommunication) et sanctionner les contrevenants. Selon le cabinet du ministre-président Rudi Vervoort, c'est là la conséquence d'un arrêt de la cour d'appel de Bruxelles du 15 janvier dernier estimant que le système mis en place par Uber ne respecte pas la réglementation en vigueur.

Selon GTL-Taxi, la discussion de ces derniers jours ne doit pas tant porter sur l'utilisation ou non d'applications mobiles que sur le respect de la législation, laquelle veille à une concurrence loyale entre tous les acteurs. "Les entreprises belges de taxis utilisent aussi des apps et sont en faveur d'une modernisation de la législation mais avec des règles qui valent pour tout le monde et qui offrent les garanties nécessaires au client, au chauffeur et une concurrence loyale", souligne le secrétaire général de l'organisation sectorielle, Pierre Steenberghen.

GTL-Taxi juge tout à fait normal que l'on veille à ce que la réglementation en vigueur soit réellement appliquée sur le terrain et les contrevenants sanctionnés.

L'organisation sectorielle se dit encore prête à collaborer avec le gouvernement bruxellois à l'élaboration d'une législation "ouverte à l'innovation et respectueuse du client, du chauffeur et d'une concurrence loyale".

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous