Coronavirus - L'UCM dénonce des réouvertures "hypothétiques" liées à une "vaccination chaotique"

"Les indépendants paient cash les retards de vaccination", s'énerve l'UCM. "L'impression de crier dans le désert se conjugue à notre déception", réagit vendredi soir l'organe qui représente les indépendants.

L'UCM fustige une gestion de la crise sanitaire "par des restrictions et fermetures, sans prendre en compte la capacité des professionnels à exercer leur métier en sécurité (...) et sans envisager d'alternatives (comme les tests rapides)".

Pour l'Union, les autorités belges "ignorent dangereusement le mécontentement qui monte", marqué par de multiples manifestations et protestations, qui ne sont pourtant que la partie émergée de l'iceberg. "Des secteurs entiers se vident de leurs entrepreneurs et de leurs salariés, découragés par l'absence de perspectives et qui pour vivre, abandonnent un métier souvent synonyme de passion."

L'organe estime qu'il fallait non seulement revoir la campagne de vaccination mais aussi "toute la méthode de gestion de l'épidémie et de ses conséquences. Les indépendants et PME de nombreux secteurs ne sont pas écoutés et ne se sentent pas respectés".

L'UCM réclame enfin de nouvelles compensations financières de la part des Régions pour l'ensemble des secteurs encore fermés.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous