Avec João Klauss, le Standard a tapé dans le mille

Avec João Klauss, le Standard a tapé dans le mille
Photo News

Il traverse les couloirs à pas feutrés, toujours concentré sur son sujet. João Klauss a la dégaine du garçon sympathique, qui ne paie pas de mine. Et puis, il monte sur le terrain, avec une rage de vaincre affolante. Adaptation rapide, taille patron et attaquant décisif, voilà pourquoi le Brésilien marche sur l’eau actuellement.

Un généreux dans l’effort

Il reste un petit quart d’heure à jouer en Croky Cup et certains Rouches commencent à tirer la langue contre le FC Bruges. Ce dernier balance toutes ses forces dans la bataille, en s’efforçant de s’engouffrer dans les petites brèches laissées par son opposant. La balle déboule sur le côté gauche flandrien, Hugo Siquet n’y est pas, la fatigue est là. Qui voit-on débarquer juste devant un Brugeois pour laisser filer la balle en coup de pied de but ? Joao Klauss, la pile d’énergie épuisable des Liégeois. Le garçon est partout, de son rectangle à la zone de finition adverse. Il ne cesse jamais de courir, de compenser ou haranguer ses troupes. C’est un moteur pour le groupe, un homme sur qui tout le monde peut compter. « C’est un attaquant précieux, qui nous apporte beaucoup. » Nicolas Raskin a tout compris.

Un vrai Rouche de caractère

Pour réussir dans la Cité Ardente, le talent n’est jamais le plus important. Il faut mouiller le maillot, le faire dégouliner pour récolter des encouragements. João a ce petit truc que d’autres avant lui n’ont pas eu. De la grinta. Depuis des mois, pour ne pas dire des années, le Standard se cherche un numéro 9 qui sait mettre le pied et taquiner les défenseurs en toutes circonstances. L’esthétisme entre au second plan, surtout si la personnalité est de mise. Le grand gaillard d’origine allemande a beau avoir un mollet droit bleuté, touché par l’enchaînement des parties, il continue de se battre dans les duels et à la récupération. Un courageux, tout ce que demande le « Chaudron liégeois »…

Le Standard, qui se trouve sur un nuage en forme de chips, n’a pas encore totalement fait une croix sur les Playoffs 1. Pour les atteindre, les victoires devront s’enchaîner, avec une efficacité aussi diabolique que celle de jeudi. Pour fouetter les filets, João Klauss est le candidat idéal, mais pas que…

Il sait aussi offrir des caviars à ses partenaires, ou libérer des espaces pour que les autres en profitent. Le garçon sent le jeu, sait comment le faire tourner à son avantage et ne se prive pas pour punir ses opposants. Depuis son arrivée, le Brésilien est impliqué dans 9 goals pour ses couleurs. Une garantie, tant dans la construction que la finition.

Pour réussir à se défaire de Mouscron, toujours impliqué dans la lutte pour le maintien, les Rouches auront encore besoin de leur pépite du Brésil. Le tout avec la finesse italienne de maman et la puissance allemande de papa…

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous