A quand les tests rapides contre le coronavirus en Belgique? Les précisions de Frank Vandenbroucke

A quand les tests rapides contre le coronavirus en Belgique? Les précisions de Frank Vandenbroucke

Les Allemands se sont rués samedi sur les supermarchés de la chaîne Aldi pour acheter les premiers tests antigéniques contre le coronavirus vendus dans le commerce, dont les stocks se sont épuisés en quelques heures. En Belgique, des tests rapides et autodépistages devraient être largement diffusés afin de permettre davantage d’activités intérieures à partir du mois de mai, a décidé vendredi le Comité de concertation.

L’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS) se dit samedi en attente de davantage de clarté sur ces tests rapides et demande un cadre juridique pour la vente des autotests à la population « Ce sera fait à temps », affirme le ministre de la Santé, invité du journal de RTL Info ce samedi soir.

« Supposons qu’on organise un camp scout pendant les vacances de Pâques. Les enfants dorment ensemble, ce qui est une activité intérieure, interdite pour le moment. Dans ce cas-là, avec un système de tests rapides on pourrait admettre ce type d’activité », explique Frank Vandenbroucke.

Ces tests rapides devraient donc être disponibles pour Pâques… mais « il faut peaufiner l’approche et définir ce qu’on veut en faire exactement ».

« Il faut d’abord assouplir la régulation en la matière, assez stricte aujourd’hui. Il faut aussi la disponibilité des tests. Dans ce cas on pourrait songer à des tests ultrarapides antigéniques, des tests salivaires qui sont déjà testés dans l’enseignement ».

« Je ne veux pas improviser », termine le ministre de la Santé.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous