Sans Ronaldo, la Juventus se défait de la Lazio et reste au contact des deux équipes de Milan

Sans Ronaldo, la Juventus se défait de la Lazio et reste au contact des deux équipes de Milan
AFP

La Juventus Turin, avec Cristiano Ronaldo ménagé et entré en jeu en seconde période, a conforté sa troisième place en s’imposant à domicile contre la Lazio Rome (3-1), samedi soir lors de la 26e journée du championnat d’Italie.

Cette septième victoire d’affilée à domicile en Serie A permet à la Juve (52 pts) de revenir provisoirement à un point de l’AC Milan (2e, 53 pts), qui se déplace dimanche sur le terrain du Hellas Vérone (8e).

La Juventus compte en outre un match en moins, qu’elle jouera à Naples (6e) le 17 mars. La Lazio (7e) a elle aussi un match en retard à disputer, le Torino ne s’étant pas déplacé à Rome mardi dernier lors de la journée précédente, en raison de cas de Covid-19 au sein de son effectif.

De son côté l’Inter Milan, solide leader (59 pts), accueillera lundi l’Atalanta Bergame (4e, 49 pts) lors de la grande affiche de cette journée.

L’entraîneur turinois Andrea Pirlo avait choisi de laisser sa star Cristiano Ronaldo sur le banc au coup d’envoi, afin de le ménager en vue du match de retour des huitièmes de finale de Ligue des champions contre le FC Porto, mardi à Turin (défaite 2-1 à l’aller).

Les Romains, bien en place et entreprenants dès le coup d’envoi, ont ouvert la marque assez logiquement à la 14e minute par Joaquin Correa. L’Argentin a intercepté une passe ratée dans l’axe du Suédois Dejan Kulusevski pour s’en aller battre le gardien polonais de la Juve Wojciech Szczesny d’un tir croisé à ras de terre, après avoir éliminé le défenseur central turc Merih Demiral.

Doublé de Morata

Mais petit à petit la Juve est montée en puissance et à la 38e minute l’attaquant espagnol Alvaro Morata a failli égaliser, mais sa tête décroisée sur un coup franc tiré de la gauche par Federico Bernardeschi est passée de très peu à côté du but de Pepe Reina.

L’occasion suivante a été la bonne: alerté par Morata dans la surface de réparation romaine, Adrien Rabiot a trompé Reina d’une frappe en force sous la barre (39e).

A la reprise, l’attaquant de la Juve Federico Chiesa a réalisé un beau numéro de dribbles dans la surface, mais son tir a été détourné en corner par Reina (50e).

En guise de réponse le milieu serbe de la Lazio Sergej Milinkovic-Savic a placé deux minutes plus tard une tête (52e) sur la transversale du but de Szczesny.

De plus en plus maître du jeu, combinant bien, la Juventus a finalement fait la différence en trois minutes, avec un doublé de son attaquant espagnol Alvaro Morata.

L’ancien joueur du Real, de Chelsea et de l’Atlético Madrid a d’abord marqué d’une belle frappe du gauche en pleine lucarne, en conclusion d’une rapide contre-attaque initiée par Chiesa (57e).

Puis l’Espagnol a inscrit dans la foulée son septième but de la saison en championnat en transformant un pénalty sifflé pour une faute de Milinkovic-Savic sur le Gallois Aaron Ramsey (60e).

Morata a été ensuite remplacé à la 69e minute par le «serial buteur» Cristiano Ronaldo, qui n’a eu ni le temps ni l’occasion de marquer son 21 but de la saison en Serie A.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous