Visite exceptionnelle du pape François dans les ruines de Mossoul en Irak (photos)

Le pape François est arrivé dimanche à Mossoul, grande ville du nord de l’Irak, où le groupe jihadiste Etat islamique (EI) a semé la mort et la terreur de 2014 à 2017, ont constaté des journalistes de l’AFP.

Cinq hélicoptères irakiens ont escorté le premier souverain de l’histoire à se rendre en Irak. Il est ensuite arrivé dans une voiture blindée dans les décombres d’une église millénaire au coeur de Mossoul où il mènera une prière pour «les victimes de la guerre».

Les chrétiens persécutés

Le départ des chrétiens du Moyen-Orient est «un dommage incalculable», a estimé dimanche le pape François au milieu des décombres de la guerre contre les jihadistes à Mossoul, dans le nord de l’Irak.

L’occupation d’un tiers du pays par le groupe Etat islamique (EI) de 2014 à 2017 a été le dernier épisode d’une série de conflits en Irak qui ont poussé la majorité des chrétiens à l’exil. Ils ne sont plus que 400.000 dans le pays, contre 1,5 million en 2003, avant l’invasion américaine.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous