Accueil Sports Athlétisme Euro - Mondiaux

Thomas Carmoy, médaillé de bronze au saut en hauteur: «Personne ne s’attendait à cela» (vidéos)

Le jeune athlète a décroché le bronze aux championnats d’Europe en salle, sa première grande compétition chez les seniors.

Temps de lecture: 3 min

Thomas Carmoy n’a pas manqué ses débuts dans un grand championnat international chez les seniors. À tout juste 21 ans, le Pont-à-Cellois est monté sur la 3e marche du podium du concours du saut en hauteur des championnats d’Europe d’athlétisme en salle, dimanche en début d’après-midi à Torun en Pologne.

Carmoy, le plus jeune des huit finalistes, a très bien abordé la finale avec trois barres successives passées au premier saut (2m10, 2m15, 2m19). En revanche, à 2m23, le champion d’Europe juniors (U20) de 2019 a dû s’y reprendre à trois reprises. Heureusement, il a effacé 2m26 à son premier essai car il a finalement échoué par trois fois à 2m29, une hauteur qu’il n’a jamais franchi à ce jour. Mais en attendant sa performance lui permettait d’obtenir la médaille de bronze, la 4e pour la Belgique dans ces championnats, du jamais vu au cours des 35 premiers Euro indoor.

« Je ne m’attendais vraiment pas à cela. Personne même, je pense », a déclaré Carmoy dans la zone mixte après son résultat. « Je suis vraiment très heureux et aussi de la façon dont j’ai presté ici. À 2m26, à deux centimètres à peine de mon record personnel, j’ai fait un grand saut lors de ma première tentative. Avant, à 2m23, j’avais eu besoin de trois essais, mais après, je me suis vraiment remonté le moral et je me suis dit que j’allais passer 2m26. Je me suis isolé du reste pendant un certain temps, pour obtenir une certaine abstraction des choses et pour augmenter ma concentration. Cela s’est avéré être le bon choix et cela m’a permis de faire le saut parfait ».

L’été et la saison en plein air annoncent des temps prometteurs pour Carmoy. « Avec les championnats d’Europe U23 et les Jeux olympiques, il y a deux objectifs majeurs dans mon calendrier. Je pense que je reviendrai de l’Euro Espoirs le 12 juillet pour partir déjà trois jours plus tard à Tokyo, si je peux me qualifier. Les tournois se succèdent sur un rythme rapide. Ces Jeux, c’est vraiment un rêve d’enfant. Maintenant, il ne me manque plus que la qualification ».

Il lui faudra franchir 2m33 pour obtenir une qualification directe. Le concours de la hauteur des Jeux réunira 32 athlètes, trois maximum par pays.

Carmoy, qui est employé par la force aérienne à la caserne de Florennes, attend déjà avec impatience Paris 2024. « J’aimerais sauter jusqu’à 28 ans, ou peut-être même plus. C’est une discipline technique et épuisante. Je ne pense pas trop à l’avenir lointain. Je pense un peu à Paris 2024, parce qu’alors j’aurai 24 ans et je serai au top de ma forme. Ce serait bien si je pouvais me battre pour les médailles alors. J’ai déjà remporté quelques médailles lors de mon premier championnat chez les élites, aller à Tokyo serait un bonus, même si je risque d’être éliminé au premier tour. Si je peux faire 2m28 ou 2m30, on ne sait jamais ».

Carmoy a porté le nombre de médailles belges à quatre, un record lors d’un championnat d’Europe en salle, après l’or de Nafi Thiam et Elise Vanderelst et l’argent de Noor Vidts. Grâce à cela, notre pays est également en tête du classement des médailles. « Pour Elise, c’était aussi son premier grand championnat et elle remporte immédiatement l’or. Nous avons ici une délégation jeune et forte. C’est vraiment bien pour l’athlétisme belge. Cependant, il ne faut pas se contenter de regarder les médaillés, personne n’est vraiment en dessous des attentes ici ».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Euro - Mondiaux

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir