Liverpool concède une 6e défaite en 7 matches de Premier League face à Fulham (vidéo)

Liverpool concède une 6e défaite en 7 matches de Premier League face à Fulham (vidéo)
AFP

Apathique pendant 45 minutes, brouillon par la suite, Liverpool a subi une sixième défaite de rang à Anfield en championnat, du jamais vu, face au relégable Fulham (1-0), dimanche lors de la 27e journée de Premier League.

La course à l’Europe se complique sérieusement pour les Reds, 7e avec 43 points. Ils ont désormais deux longueurs de retard sur West Ham (6e) et trois sur Everton (5e), qui comptent deux matches en moins tous les deux, alors que Chelsea, 4e avec quatre unités d’avance, a un match en moins.

Fulham se relance, en revanche, pour la course au maintien. Les Londoniens sont 18e et premiers relégables, mais ils ont le même nombre de points que Brighton, qui les précède, et un point de moins que Newcastle.

Jürgen Klopp avait fait sept changements dans son onze de départ, par rapport à l’équipe battue jeudi par Chelsea (1-0). Certains liés à des blessures — Ozan Kabak et Roberto Firmino étant légèrement touchés — et d’autres par choix, avant le 8e de finale retour de Ligue des Champions contre Leipzig, mercredi à Budapest.

Sadio Mané, Trent Alexander-Arnold ou Fabinho ont ainsi commencé sur le banc. Loin de provoquer un électrochoc, ce grand coup de balai a semblé tétaniser encore plus les Reds, dominés chez eux par un relégable. «Inacceptable», s’était lamenté à la pause l’ancienne gloire Graeme Souness, au micro de Sky Sports.

Pire, juste avant la pause, sur un ballon que Mohamed Salah tardait à dégager aux abords de la surface, Mario Lemina a surgi, lui a subtilisé, et a enchaîné par une frappe croisée qui a trompé Alisson (1-0, 45e).

En seconde période, suite à l’entrée de Mané, les hommes de Klopp se son montrés plus actifs mais se sont créé très peu d’occasions. Une volée de Diogo Jota, magnifiquement détournée par Alphonse Aréola (48e), une tête lobée de Mané, venue mourir sur le poteau (70e).

Sans intensité, sans idées, sans confiance, le mal semble profond à Liverpool. La C1 semble presque la dernière chance pour les Reds de remettre un peu de couleur dans leur fin de saison.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous