Accueil Monde Europe

L’interview choc de Meghan et Harry avec Oprah Winfrey ébranle la monarchie britannique

Deux heures durant, le couple réfugié en Californie, après avoir renoncé à ses titres de duc et duchesse de Sussex, a tenté d’expliquer les raisons cachées de cet exil. Les révélations menacent de faire vaciller la famille royale, accusée de négligence, de mépris et, surprise, de racisme envers la femme métisse de Harry et leur premier bébé.

Article réservé aux abonnés
Correspondant aux Etats-Unis Temps de lecture: 5 min

Les superlatifs pleuvent après l’interview fleuve de Harry et Meghan, ex-duc et duchesse de Sussex, avec Oprah Winfrey : un événement médiatique, un «  Superbowl  » royal pour la vénérable chaîne américaine de télévision et sa présentatrice superstar, une avalanche de révélations stupéfiantes, et une des interviews les plus mémorables depuis celle accordée par la défunte mère de Harry, Diana, en novembre 1995 sur BBC. Si l’entrevue, filmée en plein air à Montecito, tout près de Santa Barbara (Californie), où tous les protagonistes résident, n’est pas certaine d’atteindre le record toutes catégories enregistré par Oprah Winfrey (90 millions de téléspectateurs avec Michael Jackson en 1993), ses répercussions s’annoncent dévastatrices pour la Couronne britannique, forcée de passer dès ce lundi matin en mode damage control (limitation des dégâts).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

38 Commentaires

  • Posté par Guiot Philippe, lundi 8 mars 2021, 21:18

    Ce que Maggy Thatcher pensait de la famille royale : « J’ai du mal à trouver le moindre trait positif à ces gens. Ils ne sont ni sophistiqués, ni cultivés, ni élégants. Ils n’ont rien d’idéaux ils sont… », avant d’être interrompue par son mari, « Grossiers, snobs et impolis? »

  • Posté par Lambert Guy, lundi 8 mars 2021, 13:44

    Il y a quelque chose dans cet interview qui me met mal à l'aise. Il faut absolument dénoncer le racisme et les racistes sous toutes leurs formes. Mais, ici, on parle au conditionnel: "...des membres de la « firme » auraient laissé paraître leur trouble quant à la couleur de peau du futur nourrisson." Pourquoi si cela s'est passé? et aucun nom n'est cité, ce qui a pour résultat en fin de compte de jeter le doute sinon l'opprobre sur tout le monde. Ces procédés me laissent pour le moins dubitatif. Et je suis surpris du manque d'analyse des journalistes qui reprennent ces propos. Cela relève quand même du boulot de base d'un bon journaliste de pas seulement rapporter des propos mais savoir POURQUOI, COMMENT, DANS QUEL BUT, AVEC QUELLE CREDIBILITE,... Bref, autre chose que ce que je lis.

  • Posté par Baeyens Remi, lundi 8 mars 2021, 12:44

    C'est incroyable que l'on envahisse les médias avec des 'conneries'. L'important: cela fait du fric.

  • Posté par Seghers Eric, lundi 8 mars 2021, 12:42

    Un jour Harry le regrettera amèrement. Quand sa punaise lui fera des misères. Ce n'est qu'une question de temps.

  • Posté par Louis J-M, lundi 8 mars 2021, 12:38

    Il y en a marre de ces familles "royales" qui ne sont ce qu'ils sont que par leur naissance et non par leur valeur ! Quand va-t-on enfin balayer tout ces rois et reines qui pompent l' argent du peuple et se prennent pour grand' chose alors qu' ils ne sont qu'une réminiscence du Moyen-Age ?

Plus de commentaires

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs