Accueil Économie Entreprises

Une première autorisation pour la pilule contraceptive de Mithra

Le Canada a autorisé le contraceptif de nouvelle génération sur lequel repose l’avenir de la biotech liégeoise. La Bourse applaudit ce premier pas, en attendant les annonces des Etats-Unis et de l’Europe.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

C’est l’aboutissement de treize années de développement et de procédures réglementaires. La biotech wallonne Mithra a obtenu ce lundi pour la première fois une autorisation de mise sur le marché pour son produit phare : la pilule contraceptive Estelle. C’est l’autorité sanitaire canadienne qui lui a octroyé cette reconnaissance un jour hautement symbolique, celle du droit des femmes.

« Ce n’est pas tout fait un hasard, sourit Léon Van Rompay, le nouveau CEO de Mithra. On a essayé que l’annonce tombe ce jour-là. Pour nous, aujourd’hui, c’est un peu comme la première fois sur la lune pour la Nasa. C’est extraordinaire ! » La commercialisation devrait débuter cet été.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs