Accueil Opinions Cartes blanches

Carte blanche: «La suppression des examens dans l’enseignement secondaire? Une nécessité!»

Au regard du stress et de la perte de motivation qu’éprouvent les élèves lors de cette année si particulière, un élève de sixième secondaire propose d’envisager la suppression des examens au profit d’un prolongement de l’enseignement.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Représentant d’élèves en sixième année dans l’enseignement secondaire général, il ne passe pas un jour sans que les étudiants ne me parlent des évaluations quotidiennes auxquelles ils font face. Chaque jour contient son lot d’interrogations qui pèse sur la santé mentale des jeunes. Le débat s’emballe lorsque j’aborde le sujet des examens de fin d’année ; cette période qui pèsera lourd sur la décision de leur réussite ou non.

Il me semblait donc primordial de mettre par écrit les remarques et questionnements des étudiants et de faire écho de la dégradation inquiétante de leur état d’esprit.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Debrabander Jean, dimanche 14 mars 2021, 15:00

    Ces examens permettraient de voir où ils en sont. Préfèrent-ils la politique de la tête dans le sable et aller perdre une année à l'université ?

  • Posté par Naeije Robert, mercredi 10 mars 2021, 7:31

    C'était déjà leur revendication avant la Covid-19, avec les mêmes plaintes de stress et de fatigue mais liées aux rythmes scolaires etc. Plus sérieusement, un an de perturbation des enseignements en "présentiel" a provoqué selon certains experts un retard de formation qui pourrait bien ne jamais être comblé. Il est donc important de le quantifier par des examens normalement menés, pour pouvoir y remédier tant que c'est possible. Et pour les étudiants, c'est une auto-évaluation indispensable.

  • Posté par Dupont Vincienne, mardi 9 mars 2021, 21:32

    Pauvre petit poupounnet. Quand on pense qu'un jour il va lui falloir aller au boulot.

  • Posté par Steinbach Jean-Baptiste , mardi 9 mars 2021, 11:55

    Peur, stress, fatigue, appréhension … Pour voir l’avenir, cette période difficile devrait plutôt inspirer chez les jeunes des mots comme défi, innovation motivante, courage, optimisme …

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs