Accueil Société

Nucléaire: la catastrophe de Fukushima a renforcé les centrales belges

Des leçons ont été tirées de l’accident majeur survenu le 11 mars 2011 au Japon. Doel et Tihange sont-elles plus sûres ? Elles sont « mieux armées » pour faire face aux catastrophes, dit le gendarme nucléaire. Mais une partie des nouvelles normes ne sera appliquée qu’en cas de prolongation de la durée de vie des réacteurs au-delà de 2025.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 7 min

Dix ans après le tremblement de terre et le tsunami qui ont détruit de larges pans de la côte japonaise, fait plus de 18.000 morts et disparus et provoqué le deuxième pire accident de l’ère nucléaire civile à la centrale de Fukushima Daiichi, le « bon côté » de cette catastrophe serait-il d’avoir rendu les centrales de Doel et Tihange plus sûres ? « C’est une question à laquelle il est difficile de répondre par un oui ou par un non », explique Simon Coenen, expert en sûreté nucléaire à l’Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN), le gendarme belge du secteur. « La sûreté des centrales est un travail continu et elle est donc améliorée en permanence. Mais après Fukushima, nous avons réalisé les “stress tests” demandés par l’Europe, pour réévaluer les marges de sûreté des centrales nucléaires par rapport à certains dangers, comme les séismes et les inondations.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par R Michel, mardi 9 mars 2021, 21:48

    Renforcer la securite c'est bien, mais l'accident de Fukushima est du au Tsunami, je vois pas trop le rapport?

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, mercredi 10 mars 2021, 9:52

    La catastrophe de Fukushima est un accident nucléaire combinant les effets successifs d'un séisme de magnitude très importante ("9.1" ce n'est pas rien..., les dégâts d'un tel "événement" en Belgique seraient à eux seuls catastrophiques, vu la "faiblesse" des normes parasismiques au niveau des constructions), suivi d'un tsunami particulièrement ravageur (vagues jusqu'à 15 m de haut sur des centaines de km de côte), ayant provoqué lui-même un accident nucléaire gravissime. Le tsunami consécutif au séisme, en plus d'avoir provoqué le décès de milliers de personnes (plus de 18000 morts et disparus, dont 90% sont imputables au "seul" tsunami), a mis hors service le système de refroidissement principal de la centrale nucléaire de "Fukushima Daiichi", ce qui a entraîné la fusion des cœurs des réacteurs 1, 2 et 3, et la surchauffe de la piscine de désactivation du réacteur 4. Si les deux premiers éléments de la chaîne événementielle (secousse sismique et tsunami) étaient quasiment impossibles à prévoir dans toute leur ampleur, ou à éviter ; la manière dont la centrale elle-même et les systèmes de sécurité de celle-ci étaient conçus, ont eu une influence fondamentale sur la suite des événements, et la dégradation importante de la situation. [https://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9isme_de_2011_de_la_c%C3%B4te_Pacifique_du_T%C5%8Dhoku]. Les explications données ci-dessous par Mr.Otte sont particulièrement parlantes. D'où l'intérêt de toujours renforcer la sécurité quand c'est encore possible.

  • Posté par Otte Gérard, mardi 9 mars 2021, 22:54

    Bien sûr, mais si les mesures de mitigation n'avaient pas été entravés par les facteurs auxquels je me réfère, l'incident (gravissime, j'en convient) n'aurait vraisemblablement pas dégénéré en catastrophe

  • Posté par Otte Gérard, mardi 9 mars 2021, 21:14

    Les vannes de circulation aux condenseurs (dont la fermeture ou la non ouverture douteuse, suite à la défaillance d'alimentation électrique à Fukushima a été gravement contributaire à la baisse de niveau d'eau et la dégradation rapide du contrôle du réacteur) ont-elles été rendues fail open de manière fail safe en cas de perte d'énergie électrique de commande ? Les mesures de niveau d'eau par pression différentielle avec pots de condensation en tête de cuve s'évaporant à Fukushima donnant l'illusion d'une remontée de niveau ont-elles été remplacées? (par quoi?).

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs