Accueil Opinions

Fracture numérique: «Quasi 40% de la population en situation de vulnérabilité»

Pour les sociologues Périne Brotcorne et Patricia Vendramin (UCLouvain), le confinement a rendu plus visibles que jamais les fragilités numériques qui parcourent la société

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 5 min

On peut le dire à maints égards le confinement est un grand laboratoire. C’est le cas notamment en matière d’usages numériques. Le dernier numéro de Sociétés en changement, réalisé conjointement par les sociologues Périne Brotcorne et Patricia Vendramin (Centre interdisciplinaire de recherche Travail, État et Société), s’est penché sur la question de la transition numérique et du risque d’exclusion qu’elle pouvait induire. Leurs conclusions font apparaître sous les statistiques des réalités complexes et donnent à penser que la transition numérique ne peut, en aucun cas, faire l’économie de préoccupations liées à l’inclusion sociale.

Le confinement préfigure-t-il les risques liés à une société progressivement versée au tout-numérique ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs