Accueil Belgique Politique

David Leisterh (MR): «Le gouvernement bruxellois coupe lui-même le lien avec la Wallonie»

David Leisterh présente la proposition libérale : tout à la Région, sauf l’enseignement, la culture, l’audiovisuel. Les matières personnalisables, dont la santé, seraient régionalisées, Cocom, Cocof et VGC supprimées.

Article réservé aux abonnés
Cheffe Bruxelles Temps de lecture: 6 min

Bruxelles sclérosée par son millefeuille institutionnel ? « Disons que le fédéralisme belge n’a pas atteint son point d’équilibre », confirme David Leisterh. Le patron du MR bruxellois acte les maux qui « affaiblissent et décrédibilisent » la Région, et propose une réforme, compatible, selon lui, avec les visions régionalistes ou belgicaines cohabitant au sein des bleus. « Ce qu’on propose, c’est un compromis entre régionalistes et communautaristes. Et, en tout cas, on ne veut pas se retrouver, pour la prochaine réforme de l’Etat, non préparés. On lance donc, en parallèle au MR bruxellois et au MR national, une réflexion, sans aucun tabou. Nous, on veut dégager des propositions qui renforcent Bruxelles », se réjouit-il.

Bruxelles n’est pas crédible ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

20 Commentaires

  • Posté par Debrabander Jean, mercredi 10 mars 2021, 17:26

    Ce David Leisterh, parfaitement inconnu au bataillon, retombe dans les travers de la politicaille belge : tout à la Région sauf ... N'y aurait-il pas moyen, pour une fois, d'être clair ? Je préfère de loin la vision de Paul Magnette : suppression de la Communauté française et quatre (je préférerais 3, une région de 70 000 habitants n'ayant aucun sens) trois régions donc disposant d'un maximum de compétences, l'Etat fédéral ne gardant que les régaliennes. Ce devait être l'esquisse de l'accord PS/NVA qui finira tôt ou tard par s'imposer. Cela n'empêcherait pas, évidemment, des accords entre ces régions, par exemple pour l'enseignement (programmes, équivalences ...) . Des accords, non pas imposés à la région bruxelloise, mais librement consentis par elle. Par contre, il a totalement raison de vouloir supprimer Cocof, Cocom et VGC, des monstres inventés pour camoufler un des plus grands dénis de démocratie, un système de vote indigne. Avec le passage à ces 3 régions, il n'y aura plus de Flamands de Bruxelles, pas plus que de Francophones bruxellois, il n'y aura que des Bruxellois élus sur des listes bruxelloises, tout le monde ne disposant que d'une voix ! Et bien sûr déménagement de la Communauté française et du Parlement flamand, chacun dans sa région, autant de navetteurs et d'embouteillages de moins.

  • Posté par jourdain Claude, mercredi 10 mars 2021, 18:58

    Tout à fait d'accord avec vous, monsieur Debrabander. Et y ajouter qu'une part substantielle de l'IPP soit prélevée sur le lieu de travail.

  • Posté par swinge olivier, mercredi 10 mars 2021, 17:23

    La Flamande Maguy de Block est en grande partie responsable du chaos actuel, en ayant refusé d'écouter les experts et en ayant détruit des centaines de milliers de doses vaccinales.

  • Posté par Fuld Daniel, mercredi 10 mars 2021, 17:15

    C'est un fait, la Région Bruxelloise ne dispose pas de moyens suffisants pour ses projets. La démographie y est supérieure à celle de la Wallonie que celle-ci n'a certainement pas envie de financer. Par ailleurs, je ne vois pas les Flamands accepter de réduire leur représentation politique. 2024 sera une année cruciale car chaque région devra être autonome financièrement ... plus de transfert !!!

  • Posté par zay sergio, mercredi 10 mars 2021, 16:55

    que du bon sens et de la raison. Cette pauvre ville est destinée à la mort si on ne se débarrasse pas de ce marasme institutionnel et multiplication des postes à l'infini, avec un système politique aberrant où une personne non élue et emanation d'un parti largement minoritaire peut adopter, sans aucune légitimité démocratique, des politiques meurtrières destinées à asphyxier la ville.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs