Accueil Belgique Politique

Ludivine Dedonder assure que le gouvernement «n’a pas l’intention de mettre fin au contrat d’achat» du F-35

Elle a assuré qu’il n’y avait dans ce dossier « pas d’éléments préoccupants » pour la Défense.

Temps de lecture: 2 min

Le gouvernement De Croo « n’a pas l’intention de mettre fin au contrat d’achat » de 34 chasseurs-bombardiers américains F-35A, a affirmé mercredi la ministre de la Défense, Ludivine Dedonder, interrogée par plusieurs députés après des déclarations du « patron » de l’US Air Force jetant le doute sur ce programme, le plus cher de l’histoire du Pentagone.

Des élus de l’opposition comme de la majorité se sont émus des propos tenus par le chef-d’état-major de la force aérienne américaine, le général Charles Brown, et du président de la commission des forces armées de la Chambre des représentants américaine, le démocrate Adam Smith.

La ministre a réitéré, lors d’un débat d’actualité quelque peu houleux en commission de la Défense de la Chambre, ses déclarations faites jeudi dernier en séance plénière quand elle avait affirmé qu’il n’était pas possible de faire marche arrière et qu’il ne serait pas responsable de revenir sur ce contrat conclu en octobre 2019 avec le gouvernement américain pour un montant d’environ 3,6 milliards d’euros.

« Le gouvernement actuel n’a pas l’intention de mettre fin au contrat », a dit Mme Dedonder (PS) à deux reprises. Elle a assuré qu’il n’y avait dans ce dossier « pas d’éléments préoccupants » pour la Défense.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

13 Commentaires

  • Posté par Ramscheidt Geoffrey, mercredi 10 mars 2021, 18:35

    Vous avez raison mieux vaut acheter qques avions aux Américains et s endetter pour 30 ans, que de consacrer ce budget a l éducation, la santé, l aide aux entreprises, aux précarisés, a la transition énergétique.Il est urgent de s armer, les guerres n attendent pas.

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, jeudi 11 mars 2021, 8:10

    Il arrive souvent que c'est en s'armant correctement que l'on évite des guerres... "Si vis pacem, para bellum", qu'ils disaient.

  • Posté par Van Obberghen Paul, mercredi 10 mars 2021, 16:40

    @ Jean-Jacques Coets Un·e ministre ne doit pas nécessairement avoir des compétences spécifiques dans le domaine pour lequel elle ou il est responsable, même si ça peut aider, et qu'évidemment, un certain niveau d'éducation est souhaitable. Un·e ministre n'est pas un·e technocrate. C'est une personne politique qui prend des décisions politiques pour lesquelles elle ou il est responsable au sein du gouvernement et devant l'assemblée des élus. Les décisions politiques se prennent non pas sur base de l'expertise des ministres concerné·e·s, mais des différents éléments rassemblés et présentés par des experts dont c'est le métier. La mesure de leur compétence, s'il en est, s'établit par leur capacité à gérer leur portefeuille sur le plan politique (Application de l'accord de gouvernement, travail avec le cabinet et les institutions concernées, communication, décisions, etc, ...). Pour en revenir au F-35, la décision du gouvernement Michel était cohérente sur le plan du choix qui était sur la table : Le F-35 est l'appareil le plus récent des 3*, de plus de 20 ans, en termes de conception par rapport au Dassault Rafale et à l'Eurofighter Typhoon (tous 2 bi-moteurs), dont les 1ers développements remontent à la fin des années '70 ! Une autre décision aurait pû être de garder nos F-16 plus longtemps, en les modernisant si possible ou en achetant de plus récents, le temps nécessaire pour qu'un chasseur européen de nouvelle génération voit le jour auquel la Belgique aurait pû participer. Ça n'est pas la décision qui a été prise, et on peut le regretter, mais c'est une décision politique, indépendante de la compétence spécifique dans le domaine du ministre de l'époque, et sans doute motivée par des éléments qui dépassent la seule technicité. (*) Le Saab Grippen et le Boeing F-18 Hornet s'étaient retirés de la course.

  • Posté par Van Obberghen Paul, mercredi 10 mars 2021, 16:11

    "Elle a assuré qu’il n’y avait dans ce dossier « pas d’éléments préoccupants » pour la Défense". Et bien, qu'est-ce qu'il lui faudrait pour se préoccuper ? Quelques crashes ?

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, mercredi 10 mars 2021, 16:43

    On ne parle pas ici des problèmes récents de moteurs des "F-16 Fighting Falcon" belges, mais bien de l'achat de futurs "F35 Lightning II". Le Khe’l Avir israélien a démontré depuis de nombreux mois (et à l'occasion de nombreuses missions de combat "réelles", en Syrie notamment) l'efficacité potentielle de cet avion furtif, lorsqu'il est "bien utilisé". Surtout lorsqu'il est "amélioré" à la sauce "IAF" (version "F35I-Adir").

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une