Accueil Société

Coronavirus: les plus de 65 ans seront vaccinés plus rapidement que prévu

La décision de retarder la deuxième dose du vaccin de Pfizer de 35 jours va accélérer le déploiement de 400.000 vaccins.

Temps de lecture: 2 min

En laissant jusqu’à 35 jours entre deux vaccinations avec Pfizer/BioNTech, nous pouvons accélérer le déploiement de 400.000 vaccins, a affirmé mercredi Dirk Ramaekers, chef de la taskforce vaccination, dans l’émission « De Wereld Vandaag » sur Radio 1. En conséquence, les plus de 65 ans seront vaccinés plus rapidement que prévu.

La deuxième dose du vaccin contre la Covid-19 développé par Pfizer/BioNTech peut être administrée jusqu’à 35 jours (au lieu de 21) après la première. Ainsi en a décidé la conférence interministérielle (CIM) santé.

La décision de retarder la deuxième dose signifie que davantage de personnes pourront être vaccinées plus rapidement. Jusqu’à présent, pour chaque vaccin Pfizer livré, un deuxième était mis en réserve afin de garantir la deuxième dose, même en cas de problèmes de livraison.

Cette décision fait suite à un avis du Conseil Supérieur de la Santé publié début mars. Le ministre de la Santé publique Frank Vandenbroucke avait déclaré la semaine dernière lors de la conférence de presse consécutive au comité de concertation que l’allongement de l’intervalle entre les deux doses Pfizer pourrait constituer une « possibilité d’accélération supplémentaire » de la campagne de vaccination.

Cette décision et le schéma de livraison de Pfizer permettront de disposer de 400.000 vaccins, qui pourront être utilisés de manière ponctuelle. « Compte tenu de la situation épidémiologique, c’est une très bonne chose que nous puissions offrir une protection supplémentaire à un grand nombre de citoyens », a commenté Dirk Ramaekers. Les plus grands bénéfices en termes de santé seront ressentis dans le groupe le plus à risque des personnes âgées de plus de 65 ans qui pourront donc être vaccinées plus rapidement.

Les entités fédérées s’organisent déjà pour administrer les premières doses, de sorte que M. Ramaekers ne s’attend pas à des problèmes logistiques. Les personnes qui ont déjà pris rendez-vous pour une deuxième dose recevront toujours leur deuxième dose comme prévu. Rien ne changera pour les autres vaccins.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Chalet Alain, jeudi 11 mars 2021, 12:16

    Une petite accélération à court terme des premières doses en retardant les secondes, c'est une décision dangereuse. En effet, l'organisation foutoiresque de cette campagne de vaccination rend très probable que beaucoup de secondes doses ne pourront pas être administrées à temps, avec toutes les conséquences négatives que cela entraînera sur l'efficacité globale des vaccinations.

  • Posté par Tagnon Patrick, jeudi 11 mars 2021, 8:28

    Cela fait des semaines qu'on nous parle d'accélération, de rattrapages, de vitesse de croisière augmentée...et j'en passe. Et on nous montre à la télévision comment ça fonctionne aux USA où d'immenses drive-in sont organisés pour plusieurs files de voiture, les gens retroussent leur manche et en avant.... Chez nous, on est encore en train d'installer le mobilier des grands centres de vaccination (connus depuis début janvier) pour, peut-être commencer la semaine prochaine ou à Pâques ou....tout cela dépend des futurs bugs (on se croirait revenu 20 ans en arrière ; "c'est pas ma faute, c'est l'ordinateur") Que de semaines précieuses perdues pour retrouver nos vies volées...

  • Posté par Derweduez Michel, mercredi 10 mars 2021, 23:50

    Cet article est une fake news!

  • Posté par ADAM Jean-Victor, mercredi 10 mars 2021, 22:15

    on attend ...

  • Posté par LIENARD NORBERT, mercredi 10 mars 2021, 22:09

    C est à dire? Car on parle d accélération sans jamais voir venir quelque chose

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko