Le paiement électronique voulu partout par le ministre des Finances (PRESS)

"Sans exclure la possibilité de payer en espèces, la proposition revient à obliger tous les acteurs économiques à proposer au moins un système de paiement électronique. Sous quelle forme? Ce sera aux commerçants de choisir . Mais les consommateurs doivent avoir le droit de payer électroniquement s'ils ne disposent pas d'espèces", a expliqué le ministre.

Il n'existe pas de statistiques sur le nombre de commerces ne disposant pas de moyen de paiement électronique. "Mais il va de soi que la baisse du recours au cash réduit le risque de fraude dans certains secteurs. Sur la base de données macroéconomiques, l'OCDE et la Commission européenne ont calculé que la Belgique perdait chaque année 3,6 milliards d'euros de recettes de TVA ", a ajouté le ministre.

En mettant la pression sur les paiements en espèces, Van Peteghem et le collège de hauts fonctionnaires souhaitent créer un effet comparable à celui de l'introduction de la caisse blanche dans le secteur de l'horeca.

À l'Union des classes moyennes (UCM), la réaction est pour le moins mitigée. Sur le principe, comme l'explique Clarisse Ramakers, la directrice du service d'études de l'UCM, "on est pour la liberté d'acceptation des modalités de paiement".

Disclaimer: Belga diffuse quotidiennement des dépêches reprenant des informations provenant d'autres médias. Ces dépêches sont identifiables par le mot-clé PRESS. Belga ne peut toutefois pas être tenu pour responsable de ces informations fournies par d'autres médias. Merci aux rédactions qui les utiliseraient de toujours citer la source exacte des informations relayées par Belga.

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous