Accueil Société Régions Bruxelles

Taxis, motards et automobilistes manifestent contre la politique de mobilité à Bruxelles

Des embarras de circulation sont attendus sur le trajet des manifestants contre la politique de mobilité bruxelloise, en particulier sur la petite ceinture.

Temps de lecture: 2 min

Environ 150 taxis, 80 motards, une cinquantaine d’automobilistes, selon l’estimation des représentants des différents groupes participants, étaient rassemblés jeudi vers 10h30 autour de la gare du nord pour protester contre la politique de mobilité à Bruxelles. Le cortège est parti un peu avant 11h00 à grands coups de klaxon. Des embarras de circulation sont attendus sur son trajet, en particulier sur la petite ceinture.

Les véhicules se dirigeront vers le boulevard du Régent pour accompagner la délégation qui sera reçue à 12h00, dans les locaux du gouvernement bruxellois, par le ministre-président Rudi Vervoort et la ministre de la Mobilité Elke Van den Brandt. Les organisateurs prévoyaient jusqu’à mercredi soir encore de se déplacer jusqu’au cabinet de cette dernière, situé boulevard Saint-Lazarre, pour réclamer une rencontre en sa présence.

Manifestation élargie

Cette manifestation issue du secteur des taxis s’est élargie à plusieurs acteurs de la mobilité. La délégation sera composée de Khalid Ed-Denguir, président de la FeBeT (Fédération belge des Taxis) qui est à l’initiative de la manifestation, ainsi que de groupes qui ont rallié la mobilisation comme Elite Taxi Belgium, Mauto Défense pour les automobilistes et motards, ainsi que d’un motard désigné par les mouvements de motards présents. Taxi United et l’Union professionnelle des Exploitants de Taxis et Taxis Camionnettes (UPETTC) ont aussi été cités parmi les participants.

Khalid Ed-Denguir veut demander une réelle concertation de tous les acteurs de la mobilité. Lucien Beckers, président de Mauto Défense, souhaite un moratoire sur le plan Good Move et une marche arrière sur différents points comme le 30 km/h généralisé.

Yannic Ilardi, fondateur du groupe Facebook MBA (Motards de Bruxelles et d’Ailleurs) rassemblant environ 500 membres, dénonce que la politique de mobilité exclut les motards de la ville, avec des difficultés de stabilité en dessous de 30 km/h. «On veut dénoncer l’immobilité à Bruxelles et le manque d’investissements dans l’état des routes, qui est déplorable.» Il a fait valoir que les nids-de-poule sur les routes sont dangereux pour la sécurité des motards.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Duquesne Claude, jeudi 11 mars 2021, 18:38

    Et si on arrêtez de payer la taxe de circulation, puisque c'est devenu quasi impossible. La rage verte.

  • Posté par Skiadas Antonios, jeudi 11 mars 2021, 18:00

    Bruxelles aux Bruxellois! Il faut que les milliers de navetteurs qui viennent à Bruxelles pour y travailler paient leurs taxes là où ils travaillent. Non seulement ils sont en partie la raison des embouteillages mais en plus ils utilisent les infrastructures que nous bruxellois payons avec nos taxes communales et régionales!! Alors, cessez de pénaliser les habitant de Bruxelles.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, vendredi 12 mars 2021, 11:54

    Sans aller jusqu'au slogan "Bruxelles aux Bruxellois", car j'aime le cosmopolitisme et le brassage dans ma ville, je peux souscrire au reste du post de M. Skiadas: si à l'instar d'autres pays, les impôts sur les revenus étaient prélevés sur les lieux de travail, la situation financière de Bruxelles serait bien plus en phase avec les charges qu'elle doit supporter à cause des navetteurs (de mon temps, 300.000 personnes par jour).

  • Posté par L'Hermite Marc, jeudi 11 mars 2021, 15:57

    Soit le 30 km/h généralisé est trop bas et devrait être revu à 40 km/h, soit il y a de nombreux autres axes que les "structurants" actuels qui doivent recevoir une autorisation à 50 km/h. A quoi servent encore les zones 30 km/h puisque c'est partout généralisé? Il FAUT une certaine distinction pour les approches des écoles (et autres points noirs où faire réduire la vitesse), notamment PENDANT les périodes scolaires et heures de présence des enfants. Et ne venez pas me dire que l'on transformera, seulement en Région bruxelloise, ces zones en zones 20 k/h SVP. Et un peu plus d'indications SVP: on continue sur le même itinéraire et subitement il repasse de 50 à 30 km/h, SANS aucun avertissement de type "herhaling-rappel"! Je puis admettre la logique de réserver moins de place à la voiture MAIS ceci DOIT être au détriment de la voiture stationnée, "ventouse", et PAS au détriment de la voiture qui sert aux habitants de Bruxelles à se déplacer et à l'économie à fonctionner. Comme à TOKYO, interdiction de posséder un véhicule sans que l'utilisateur ne dispose d'une place de stationnement "HORS-VOIRIE" (qu'il est strictement obligé d'utiliser au lieu de le transformer en grenier, en entrepôt, voire en atelier) et, lorsque l'on se déplace, interdiction de le stationner en voirie mais dans un parking ou garage hors-voirie. Bien sûr l'électoralisme ne sera pas au rendez-vous mais c'est la seule manière de rendre vraiment la ville aux piétons et cyclistes, voire aux handicapés et séniors en petites voitures électriques, au besoin partagées. Oui, il faut des pistes cyclables tout à fait indépendantes de la circulation automobile et un réseau tout à fait continu. Quant aux transports en commun, ils devraient être exclusivement soit aériens soit souterrains ou un mixte des deux. Je rêve et pourtant l'ensemble de ce que je viens des solutions que je viens de décrire me paraît la seule solution à long terme. Last but not least, l'exigence pour les cyclistes et trottinetteurs (tout autre usage que celui de ses pieds) de passer un permis de conduire spécifique. Car de plus en plus de ces usagers n'ont pas de permis de conduire une auto, ne connaissant même pas le code de la route et surtout pas les droits et devoirs de cyclistes et assimilés, se croient tout permis. Il y aura aussi des morts à vélo sans que ce ne soit le fait des automobilistes, camionneurs et conducteurs de transports en commun.

  • Posté par Dagnelie Raphaël, jeudi 11 mars 2021, 14:34

    Les bruxellois ne doivent pas oublier qu'ils ont voté pour les écologistes.

Plus de commentaires

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo