Accueil Société

Vaccin AstraZeneca suspendu dans trois pays: les autorités belges suivent le problème de près

Le Danemark a annoncé jeudi suspendre par précaution le vaccin d’AstraZeneca après des problèmes de coagulation chez des patients. L’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS) et la task force vaccination réagissent.

Temps de lecture: 3 min

L’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS) et le groupe de travail sur la vaccination en Belgique suivent de près les problèmes survenus au Danemark avec le vaccin d’AstraZeneca, a indiqué jeudi un porte-parole de la task force.

L’Agence nationale de la santé danoise a annoncé jeudi que le Danemark avait suspendu l’inoculation du vaccin d’AstraZeneca pour au moins deux semaines. Cette suspension intervient «après des rapports de cas graves de formation de caillots sanguins chez des personnes qui ont été vaccinées avec le vaccin Covid-19 d’AstraZeneca», a précisé l’Agence danoise de la Santé, tout en soulignant qu’ « à l’heure actuelle, on ne peut pas conclure à l’existence d’un lien entre le vaccin et les caillots sanguins». Un décès suspect a également été signalé.

L’Islande et la Norvège ont également décidé de suspendre l’utilisation des vaccins anti-Covid d’AstraZeneca, emboîtant le pas au Danemark.

Enquête ouverte

L’Agence européenne des médicaments (EMA) a ouvert une enquête. «L’agence des médicaments et nos experts sont actuellement en contact avec l’EMA et suivent l’affaire de près», a souligné le porte-parole de la task force belge.

Selon Dirk Ramaekers, chef du groupe de travail sur la vaccination, la Belgique ne suspend pas actuellement la vaccination. Il a déclaré dans différents médias jeudi après-midi que les personnes qui reçoivent le vaccin d’AstraZeneca aujourd’hui ne doivent pas s’inquiéter. Selon M. Ramaekers, il existe une «livraison» particulière qui oblige le Danemark à prendre des précautions. La Belgique enquête pour savoir si l’envoi en question a également été livré dans notre pays.

AstraZeneca et le Royaume-Uni réagissent

«La sécurité du vaccin a été largement étudiée dans les études cliniques de phase 3 et les examens par les pairs confirment que le vaccin est généralement bien toléré», a réagi jeudi AstraZeneca à la suite de la décision danoise de suspendre la campagne de vaccination avec le produit de la société pharmaceutique anglo-suédoise pendant deux semaines.

Le gouvernement britannique a de son côté défendu jeudi le vaccin développé par le laboratoire britannique AstraZeneca et l’université d’Oxford après sa suspension au Danemark, le jugeant «sûr» et «efficace» et assurant qu’il resterait utilisé au Royaume-Uni.

«Nous avons été clairs sur le fait que (le vaccin) est à la fois sûr et efficace», a déclaré un porte-parole du Premier ministre Boris Johnson à la presse, ajoutant: «Lorsque les gens sont invités à se présenter pour le recevoir, ils doivent le faire en toute confiance».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

38 Commentaires

  • Posté par Gérard Pierre, jeudi 11 mars 2021, 16:37

    Cet article génère un questionnement au niveau de la fiabilité du vaccin Astra Zeneca et au niveau de certaines réactions inattendues. Vu certains commentaires, on peut s’interroger si certains ne travaillent pas pour Astra? Sur base des différents articles parus dans la presse concernant la production de vaccins en temps record, on peut comprendre que la procédure standard de validation des vaccins n’a pas toujours été suivie. Il y a semble-t’il eu adoption d’une procédure accélérée, via dérogation, ce qui donne très peu de recul pour effectuer un maximum de contrôles. Il serait intéressant de connaître quels sont les recours qui peuvent être introduits par les individus victimes de réactions non renseignées et quelles sont les formules qui peuvent être adoptées pour réparer les dommages causés?

  • Posté par Gérard Pierre, jeudi 11 mars 2021, 16:35

    Cet article génère un questionnement au niveau de la fiabilité du vaccin Astra Zeneca et au niveau de certaines réactions inattendues. Vu certains commentaires, on peut s’interroger si certains ne travaillent pas pour Astra? Sur base des différents articles parus dans la presse concernant la production de vaccins en temps record, on peut comprendre que la procédure standard de validation des vaccins n’a pas toujours été suivie. Il y a semble-t’il eu adoption d’une procédure accélérée, via dérogation, ce qui donne très peu de recul pour effectuer un maximum de contrôles. Il serait intéressant de connaître quels sont les recours qui peuvent être introduits par les individus victimes de réactions non renseignées et quelles sont les formules qui peuvent être adoptées pour réparer les dommages causés?

  • Posté par Denoel Xaviet, jeudi 11 mars 2021, 15:24

    Ahaha. En toute confiance alors qu'il y a des probabilités de décès ! Quant à Israël qui a vacciné la moitié de sa population avec un autre vaccin, un 4eme confinement est à l'étude ... Prend-on les gens pour des idiots ?

  • Posté par Gérard Pierre, jeudi 11 mars 2021, 15:15

    A moins que d’être un parfait naïf, qu’elle crédibilité accorder aux déclarations de Boris Johnson et de son entourage? Des individus qui ont démontré leur parfaite capacité pour participer au concours des menteurs. De quoi donner encore plus d’inquiétude à une population déjà terriblement affectée par une vaccination qui démarre lentement et par de multiples avis souvent contradictoires.

  • Posté par Ask Just, jeudi 11 mars 2021, 15:27

    C'est Boris Johnson qui vaccine et suit les patients? Ou bien le NHS? Vous insultez le NHS, en fait. Et vu sa taille, difficile d'en faire un instrument de grand complot. Bref, commentaire émotionnel pas rationnel

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko