Accueil Monde Europe

Elections aux Pays-Bas: l’extrême droite divisée entre complotisme et tradition

Les deux partis de droite radicale, le PVV de Geerts Wilders et le FvD de Thierry Baudet ont emprunté des chemins bien différents lors de la campagne pour les Législatives du 17 mars. Les explications de Sarah de Lange, professeure à l’Université d’Amsterdam.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe au service Monde Temps de lecture: 4 min

La pandémie a dominé le débat en marge des élections législatives du 17 mars, laissant peu de place à d’autres enjeux, comme la politique eurosceptique et anti-immigration du chef de file de l’extrême droite néerlandaise, Geert Wilders. Aux Pays-Bas, deux partis se démarquent à la droite de la droite : le classique PVV, « Parti pour la Liberté », dirigé par Wilders, allié du Rassemblement national, de la Ligue et du Belang sur la scène européenne et le FvD de Thierry Baudet (Forum pour la Démocratie) qui avait connu une véritable percée aux élections provinciales de 2019, avant d’imploser après de récentes accusations de racisme et d’antisémitisme.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs