Accueil Léna

Pologne: des masques FFP2 en partie inutilisables achetés à prix d’or

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

La crise du coronavirus jette une lumière crue sur les réseaux de corruption qui existent au sein de l’UE. Mais également sur les structures qui rendent leur développement possible.

En Pologne, dont le gouvernement s’est allié à la Hongrie en vue de s’opposer à la mise en place d’un mécanisme européen d’Etat de droit, les lois de crise, qui rendent difficile la poursuite des faits de corruption, sont vivement critiquées. Fait notamment partie de ces lois le « bouclier de crise 2.0 », qui est censé protéger les entreprises mais rend le traçage des équipements médicaux non ou mal certifiés beaucoup plus difficile.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en LéNA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs