Accueil Société

Coronavirus: la task force et l’AFMPS suivent de près les problèmes danois liés au vaccin AstraZeneca

L’Agence nationale de la santé danoise a annoncé jeudi que le Danemark avait suspendu l’inoculation du vaccin d’AstraZeneca pour au moins deux semaines.

Temps de lecture: 2 min

L’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS) et le groupe de travail sur la vaccination en Belgique suivent de près les problèmes survenus au Danemark avec le vaccin d’AstraZeneca, a indiqué jeudi un porte-parole de la task force.

L’Agence nationale de la santé danoise a annoncé jeudi que le Danemark avait suspendu l’inoculation du vaccin d’AstraZeneca pour au moins deux semaines. Cette suspension intervient « après des rapports de cas graves de formation de caillots sanguins chez des personnes qui ont été vaccinées avec le vaccin Covid-19 d’AstraZeneca », a précisé l’Agence danoise de la Santé, tout en soulignant qu’« à l’heure actuelle, on ne peut pas conclure à l’existence d’un lien entre le vaccin et les caillots sanguins ». Un décès suspect a également été signalé.

L’Agence européenne des médicaments (EMA) a ouvert une enquête. « L’agence des médicaments et nos experts sont actuellement en contact avec l’EMA et suivent l’affaire de près », a souligné le porte-parole de la task force belge. Le cabinet du ministre de la Santé Frank Vandenbroucke l’a également confirmé. « L’Agence danoise de la santé souligne qu’actuellement aucun lien de causalité n’a encore pu être établi entre les cas de caillots sanguins et le vaccin AstraZeneca », a-t-il en outre insisté.

Selon Dirk Ramaekers, chef du groupe de travail sur la vaccination, la Belgique ne suspend pas actuellement la vaccination. Il a déclaré dans différents médias jeudi après-midi que les personnes qui reçoivent le vaccin d’AstraZeneca aujourd’hui ne doivent pas s’inquiéter. Selon M. Ramaekers, il existe une « livraison » particulière qui oblige le Danemark à prendre des précautions. La Belgique enquête pour savoir si l’envoi en question a également été livré dans notre pays.

L’entreprise anglo-suédoise a déclaré jeudi être au courant de la décision de l’autorité sanitaire danoise. « La sécurité des patients est la plus haute priorité pour AstraZeneca. Les autorités de réglementation ont des normes claires et strictes en matière d’efficacité et de sécurité pour l’approbation de tout nouveau médicament, et cela inclut le vaccin Covid-19 d’AstraZeneca. La sécurité du vaccin a fait l’objet d’une étude approfondie lors des essais cliniques de phase 3 et les évaluations par les pairs confirment que le vaccin est généralement bien toléré », a souligné la société pharmaceutique dans un bref communiqué.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Trevisan Lucio, jeudi 11 mars 2021, 23:43

    Info complémentaires de France24 : "Quatre autres pays européens, l'Estonie, la Lituanie, la Lettonie et le Luxembourg, avaient suspendu dans la foulée les vaccinations avec des doses provenant de ce lot, livré dans 17 pays et qui comprenait un million de vaccins." Quels étaient ces 17 pays ?

  • Posté par Trevisan Lucio, vendredi 12 mars 2021, 0:32

    Pardon, "Le Soir" avait déjà donné cette information, mais la question reste la même. Tant que j'y suis j'enlève le S à "complémentaire"

  • Posté par Trevisan Lucio, jeudi 11 mars 2021, 23:33

    7 pays le suspendent, espérons que nous n'avons pas eu ce/ces lots car nous n'avons pas (encore) le choix du vaccin. Soit Les déclarations de M. Ramaekers sont antérieures à celle de son ministre et donc il n'était pas au courant du résultat des recherches, soit les déclarations de M. VandenBroucke étaient prématurées et inexactes car on cherche toujours si nous avons ce/ces lots.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko