Accueil Culture Livres

«Le secret d’Irvin» de François Rivière: des personnages en carton-pâte

L’écrivain et scénariste de BD plonge avec délectation dans l’âge d’or du cinéma américain, dans les pas d’un chroniqueur mondain friand de belles histoires.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 2 min

Irvin Rosa-Fierce/ François Rivière. Il y a comme qui dirait de l’anagramme dans l’air du Secret d’Irvin, dans lequel le scénariste de BD et romancier invente ce savoureux personnage de chroniqueur mondain dans le vieil Hollywood des années 50. Irvin, journaliste – ou publiciste comme on disait alors – au Hollywood Citizen avec qui le narrateur, libraire, se lie à la faveur d’un immense fou rire alors qu’ils rivalisent d’efforts pour briller aux yeux de la diva Louise Medora, comédienne de renom.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs