Accueil Monde Proche-Orient

Le Parlement européen s’oppose à toute normalisation avec la Syrie

Dans une résolution longue et précise, les élus européens estiment à une vaste majorité que le régime de Bachar el-Assad porte une responsabilité écrasante dans le drame en Syrie.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

A quelques jours d’un triste anniversaire, les dix ans de conflit en Syrie qui seront commémorés le 15 mars, le Parlement européen (PE) a adopté en soirée ce jeudi une résolution sur la Syrie qui dresse un constat réaliste, donc sévère et dramatique, de la situation sur le terrain. Il lance aussi un appel aux États membres avant une importante conférence sur l’avenir de la Syrie qui se tiendra à Bruxelles en fin de ce mois de mars.

Il est rare de reprendre en toutes lettres des paragraphes de résolutions du PE mais, cette fois, il semble pourtant ici opportun de reproduire quelques citations d’un texte adopté à une majorité écrasante.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Albin S. Carré, dimanche 14 mars 2021, 0:21

    Concernant la Chine, osent-ils s'opposer, ne fût-ce qu'un tout petit peu?

  • Posté par Lombard Fernande, samedi 13 mars 2021, 9:38

    "... Le Parlement européen s’oppose à toute normalisation des relations diplomatiques avec le régime syrien..." . . . . On fomente une petite révolution "démocratique", on envoie les bombardiers pour soutenir les "démocrates", on aide le djihad a s'implanter dans le pays et cette Krapule d'Assad est toujours là. Mais c'est pas possible quand même. Si on ne peut plus mettre la main sur le pétrole du pays, comment on va faire pour arroser nos zélus du peuple dans nos démocraties...

  • Posté par Bouko Christian, vendredi 12 mars 2021, 22:44

    parTie pas parie

  • Posté par Bouko Christian, vendredi 12 mars 2021, 21:41

    Ces députés « bien-pensants » devraient sortir de leur « tour d’ivoire européenne » et cesser de vouloir à tout prix imposer les « valeurs » européennes. On voit le résultat en Irak et en Lybie . Une hypothèse plausible de l’origine de la révolte du peuple syrien contre Assad , allié fidèle de la Russie , est une manipulation issue de la volonté du Qatar de construire un gazoduc vers la méditerranée avec l’assentiment secret des Américains et de l’Europe car cela affaiblirait la Russie pour les uns et briserait le monopole pour les autres ; gazoduc dont la construction de la parie syrienne n’aurait pas été autorisée par Assad.

  • Posté par Patrick Yamedjeu, vendredi 19 mars 2021, 15:09

    @ Bouko Christian: Malheureusement, pas beaucoup de monde prennent le temps de creuser un peu loin quand ils regardent leur TV le soir. Ils limitent à leur vision binaire du "méchant Assad contre les gentils révolutionnaires". Merci d'avoir fait ce rappel au sujet de cette prétendue "révolution".

Aussi en Proche-Orient

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs