Vincent Kompany avant la Coupe de Belgique: «C’est le match de l’année»

@Belga
@Belga

Embarqué dans une course-poursuite d’Ostende en championnat, le Sporting d’Anderlecht possède un joker dans son jeu avec sa présence en Coupe de Belgique, synonyme de trophée mais également de qualification pour les barrages de l’Europa League. « C’est indéniable qu’à l’heure actuelle, c’est le match de l’année pour nous », confirme Vincent Kompany. « Même si ma mentalité est de considérer chaque prochain match comme le plus important, je sais que cette demi-finale sera plus importante que d’habitude pour Anderlecht et pour Genk. »

Une formation limbourgeoise qui a bien réussi au Sporting avec deux succès bruxellois en championnat cette saison dont un probant à la Luminus Arena il y a quelques semaines. « Ce sera un autre match », prévient le T1 du RSCA. « Et pas seulement parce que c’est la Coupe. L’adversaire a changé depuis nos deux victoires. Il défend mieux et avec un bloc plus bas qu’auparavant. La physionomie de la rencontre sera donc différente. De notre côté, l’important, ce n’est pas tellement le système en 4-4-2 ou en 4-3-3 mais les espaces et leur utilisation par mes joueurs. »

Il en manquera évidemment un lors de ce rendez-vous : Hannes Delcroix. Le défenseur s’est blessé au genou et doit se faire opérer. Conséquence, sa saison est terminée. « J’ai été surpris par la réaction de Hannes », reconnaît Kompany. « Malgré son espoir de disputer l’Euro et le fait qu’il avait enfin lancé sa carrière au niveau qu’il le souhaitait, il est resté très calme, serein et déjà concentré sur son retour. Cette blessure est une très mauvaise nouvelle pour lui. Et c’est dommage pour nous, même si nous avons des solutions dont Elias Cobbaut. On ne joue qu’un match par semaine et le calendrier pourrait être un avantage pour lui. Il a fait tout ce qu’il fallait pour revenir. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous