Accueil Belgique Politique

Grand Baromètre: le PTB monte en puissance dans un paysage politique morcelé

C’est la tendance du Grand Baromètre Le Soir-RTL-Ipsos : le PTB monte en Wallonie, à Bruxelles, en Flandre. La gauche radicale talonne la gauche sociale-démocrate. En Flandre, l’extrême droite se tasse un peu. Les autres partis, dispersés, obtiennent des scores moyens, pas très éloignés les uns des autres.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Un sondage en pleine crise du covid, relativisons. L’essentiel est ailleurs, d’accord. Pour autant, le Grand Baromètre saisonnier Le Soir-RTL-Ipsos rend compte de l’état de l’opinion dans cette séquence hors norme, et hors contrôle à certains égards. Quelles leçons tirer dans cette mesure ? Trois, croit-on.

1

Le PTB progresse partout, ça chauffe à gauche

Le parti de gauche extrême, d’extrême gauche, communiste, si l’on veut, grappille des pourcents dans les enquêtes Ipsos avec désormais une belle régularité. Ce qui indique, pour le moins, s’il y avait un doute, qu’il est bien « installé » dans le paysage politique belgo-belge, versant francophone tout particulièrement.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

36 Commentaires

  • Posté par Lambinet Guy, samedi 13 mars 2021, 12:01

    on a toujours le choix, ne pas voter pour de tes partis qui lancent plein de choses à la figure à la mode de Poutine et de Le Pen

  • Posté par Jules Vandeweyer, samedi 13 mars 2021, 9:52

    Le danger, manifestement, ne viendra pas du communisme, mais de l'extrême-droite devenue incontournable en Flandre. Le reste suivra... on n'aura plus le choix. Le scénario des années 30 nous le rappelle: après les crises, les extrêmes avec leurs solutions radicales sont portés au pouvoir par ceux qui se laissent séduire. En 2024, il sera facile de pointer du doigt des responsables de la dette devenue abyssale.

  • Posté par De Ronde Michel, samedi 13 mars 2021, 9:46

    La gauche peine et la droite se maintien, voire se renforce. Les partis extrémistes, VB et PTB, profitent de la tendance à la défiance et au rejet du système.

  • Posté par Mourmaux Jean-François , dimanche 14 mars 2021, 9:16

    Avec “nent”, c’est encore beaucoup mieux ;-)

  • Posté par De Ronde Michel, samedi 13 mars 2021, 10:20

    Se "maintient". Avec un thé c'est encore mieux...

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs