Accueil Société

Belges en Syrie: les dernières inconnues du rapatriement

L’annonce du gouvernement De Croo en a surpris plus d’un. Reste à mener à bien l’opération de rapatriement de quelque 27 enfants et leurs 13 mères détenus au Kurdistan syrien. Une opération à multiples inconnues.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

L’annonce avait pris de court tous les observateurs, y compris les deux députés qui interrogeaient la semaine dernière le gouvernement sur la délicate question des djihadistes belges en Syrie. Le Premier ministre, Alexander De Croo, a annoncé à la Chambre la décision du gouvernement de rapatrier les enfants belges de moins de 12 ans détenus dans des camps au nord-est de la Syrie, avec plusieurs mères. « Au cas par cas », a précisé le Premier. Des choix qui s’effectueront notamment sur base d’analyse de la menace que feraient courir ces femmes. Mais comment les évaluer ? C’est l’un des grands défis qui se posent à l’Etat belge. Ce n’est pas le seul.

1

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

17 Commentaires

  • Posté par Jos Theys, samedi 13 mars 2021, 21:04

    Un grand coup de pub bleu. Tout le bleu monde s'en occupe, sauf le secrétaire d'état compétant.

  • Posté par didier van aubel, samedi 13 mars 2021, 16:24

    Les Belges sont vraiment trop bons avec ces demeurées mentales . . .

  • Posté par Raurif Michel, samedi 13 mars 2021, 16:19

    Qu'elle restent tous là où elles sont ! Elles y sont très bien !!!

  • Posté par GRILLO JEAN-PIERRE, samedi 13 mars 2021, 12:20

    S'il n'y a pas d'autre solution que de les faire revenir, il leur faudrait suivre un cursus approfondi en "Civilisation européenne", avec insistance sur les chapitres "Tolérance, Humanisme et Laïcité". Et également leur faire comprendre que ce retour n'est pas dû à une intervention divine, mais à la mansuétude du Peuple belge.

  • Posté par pereda santiago, samedi 13 mars 2021, 10:21

    ils sont ne la bas qui restent la ici ce sont des futures Bombes ?

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs