Le cabinet de Frank Vandenbroucke confirme deux cas de thrombose après l’injection d’un vaccin AstraZeneca

Frank Vandenbroucke, le ministre fédéral de la Santé.
Frank Vandenbroucke, le ministre fédéral de la Santé. - Photo News

Plusieurs pays européens ont temporairement suspendu le déploiement du vaccin contre le Covid-19 d’AstraZeneca, en raison d’inquiétudes concernant des patients qui ont développé des caillots sanguins après avoir été vaccinés. En Belgique deux cas de ce type ont été signalés. Le pays poursuit l’administration de ce vaccin.

« Un vaccin sûr et efficace »

Auprès du cabinet du ministre de la Santé Frank Vandenbroucke, on confirme à Sudinfo que deux cas de thrombose ont été signalés à l’Agence fédérale des médicaments (AFMPS) après l’injection d’un vaccin AstraZeneca. « Ce qui ne signifie pas qu’il y a par ailleurs un lien de cause à effet », explique France Dammel, porte-parole du ministre à nos confrères de Sudinfo. Et d’ajouter : « C’est un vaccin sûr et efficace. Et ce pour toutes les personnes de 18 ans et plus. Il diminue ainsi le risque d’hospitalisation de 94 % ».

Retards de livraisons

Par ailleurs, le groupe AstraZeneca a annoncé samedi de nouvelles réductions de livraison de son vaccin contre le Covid-19 à l’Union européenne, invoquant des restrictions d’exportation.

«AstraZeneca est au regret d’annoncer une baisse des livraisons de vaccins contre le Covid-19 à l’Union européenne malgré son travail sans relâche pour accélérer l’approvisionnement», a déclaré un porte-parole.

Sur le même sujet
VaccinsBelgiqueAFMPS
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous