Accueil Société

Vaccin AstraZeneca: pour la task force vaccination «les avantages l’emportent sur les risques»

En dépit de la «suspension» des opérations de vaccination dans une série de pays européens, en Belgique, la task force vaccination a justifié sa décision de continuer à utiliser le vaccin AstraZeneca contre le coronavirus.

Temps de lecture: 3 min

La task force vaccination a justifié samedi sa décision de continuer à utiliser le vaccin du groupe britannico-suédois AstraZeneca contre le coronavirus en Belgique, en dépit de la «suspension» des opérations de vaccination dans une série de pays européens à la suite d’éventuels liens entre des cas de thrombose enregistrés en Europe et l’administration de ce vaccin.

Cette mesure de précaution a été prise à la suite de la livraison d’un lot d’environ un million de vaccins à dix-sept pays européens - mais pas à la Belgique.

Enquête «accélérée»

L’Agence européenne des médicaments (EMA) a ouvert une enquête «accélérée», tout en assurant mercredi qu’il n’existait aucun lien, selon une enquête préliminaire, entre le vaccin d’AstraZeneca et trois cas de thrombose - deux en Autriche et un au Danemark - survenus après une vaccination.

Balance est positive

L’EMA a souligné que les avantages continuent de l’emporter largement sur les risques.

Un raisonnement qui est partagé par la task force vaccination au niveau belge.

«Les avantages l’emportent sur les risques. La balance est positive», a affirmé samedi l’un de ses membres, le professeur Jean-Michel Dogné lors d’un point de presse en ligne.

Il a cité les trente cas rapportés d’incidents thromboemboliques par rapport aux quelque cinq millions de personnes vaccinées au sein de l’Espace économique européen (EEE). C’est une incidence inférieure à celle que l’on trouve dans la population générale, a souligné le professeur Dogné, qui dirige le département de pharmacie de l’Université de Namur et est expert auprès de l’Agence fédérale des Médicaments et des Produits de Santé (AFMPS) ainsi qu’auprès du comité mondial de sécurité vaccinale de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Auprès du cabinet du ministre de la Santé Frank Vandenbroucke, on confirmait à Sudinfo samedi matin que deux cas de thrombose avaient été signalés à l’Agence fédérale des médicaments (AFMPS) après l’injection d’un vaccin AstraZeneca. «Ce qui ne signifie pas qu’il y a par ailleurs un lien de cause à effet», expliquait France Dammel, porte-parole du ministre à nos confrères de Sudinfo. Et d’ajouter: «C’est un vaccin sûr et efficace. Et ce pour toutes les personnes de 18 ans et plus. Il diminue ainsi le risque d’hospitalisation de 94%».

Retards de livraisons

Par ailleurs, le groupe AstraZeneca a annoncé samedi après-midi de nouvelles réductions de livraison de son vaccin contre le Covid-19 à l’Union européenne, invoquant des restrictions d’exportation.

«AstraZeneca est au regret d’annoncer une baisse des livraisons de vaccins contre le Covid-19 à l’Union européenne malgré son travail sans relâche pour accélérer l’approvisionnement», a déclaré un porte-parole.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

54 Commentaires

  • Posté par GOBBO Corrado, dimanche 14 mars 2021, 10:56

    Il y a visiblement des gens fâchés avec les chiffres et les calculs et sans n'y rien comprendre en tirent des conclusions...(qualificatif au choix du lecteur éventuel). Sujet déjà abondamment commenté, donc inutile d'y revenir. Ce qui est "turlupinant", et passé apparemment inaperçu, c' est la justification d'AZ pour une telle réduction des quantités livrées : "des restrictions d'exportation" ? Je croyais que les 4 gros centres de production se situaient dans l'UE (2) et au UK (2). L'explication (restriction d'exportation) ne tenant pas pour les 2 de l'UE, qui alors restreint l'exportation ? Le UK ? On a vu que inacceptable sur base des contrats signés , et si tel était le cas (UK continuant à être favorisé), la Commission européenne devrait réagir illico. Si non, QUI restreint les exportations, et les exportations de quoi (vaccin fini ou composants?) ? Sont-ce des pays (hors UE et UK) qui fournissent lesdits composants? De toute façon, AZ doit expliquer clairement de quoi il en retourne . AZ commence à nous courir sur les haricots, avec ce manque de fiabilité et non respect des engagements , sans compter ses justifications foireuses- Le top management devrait être viré ! et le sera peut-être d'ailleurs, ce qui ne serait que logique.

  • Posté par Termam Alexis, dimanche 14 mars 2021, 9:34

    En France, il y a 1 trombose par an pour 4000 habitants. Ce n'est pas le vaccin qui va éviter ces tromboses mais de là à ce qu'il les provoque ...

  • Posté par Beudin Yvette, samedi 13 mars 2021, 22:42

    @Ask Just: arrêtez de vous cacher sous un pseudo, ayez la fierté de vos opinions!

  • Posté par cobbaert jean, samedi 13 mars 2021, 21:14

    Balance positive ? On a 25 morts du Covid par jour (comme toujours on peut supposer que c'est exagéré) . Que gagne t'on avec ce vaccin?

  • Posté par Trevisan Lucio, dimanche 14 mars 2021, 11:11

    Rectification : l'info datait d'il y a 5 jours. M. Maesen en a une plus récente : https://www.jpost.com/breaking-news/coronavirus-in-israel-cases-continue-to-drop-with-29-percent-positivity-rate-661791.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko