Etats-Unis: Huawei de nouveau considéré comme une menace pour la sécurité nationale

Etats-Unis: Huawei de nouveau considéré comme une menace pour la sécurité nationale

La FCC estime que Huawei pose «un risque inacceptable» pour la sécurité nationale, de même que ZTE, Hytera Communications, Hangzhou Hikvision Digital Technology et Dahua Technology.

«Les Américains comptent plus que jamais sur nos réseaux pour travailler, aller à l’école ou accéder aux soins de santé, et nous devons avoir confiance en des communications sûres et sécurisées», a commenté dans le communiqué Jessica Rosenworcel, présidente par intérim de la FCC depuis que Joe Biden a pris ses fonctions en janvier.

«Cette liste donne la direction pour que, alors que la nouvelle génération de réseaux est construite à travers le pays, ils ne répètent pas les erreurs du passé et n’utilisent pas des équipements ou services qui constitueront une menace pour la sécurité nationale des États-Unis ou la sécurité et la sûreté des Américains», a-t-elle ajouté.

Cette décision, qui s’inscrit dans la lignée de celles prises par l’administration Trump, douche les espoirs du fondateur et patron de Huawei Ren Zhengfei, qui avait appelé en février l’administration Biden à «une politique d’ouverture». Il s’était aussi voulu rassurant sur la «survie» du groupe malgré les sanctions américaines.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous