Accueil

Des sorts différents selon les familles

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Quels profils de ménages ont le plus souffert financièrement de la crise sanitaire ? Et quels sont ceux qui s’en sont le mieux sortis ? Le baromètre de Test-Achats donne des éléments de réponse. Sans surprise, les plus impactés ont été les familles monoparentales avec enfants mineurs car leur indice Test-Achats est passé de 43,1 en 2019 à 42,7 en 2020. Ce fut dur aussi pour les familles de trois membres ou plus avec l’un des partenaires sans emploi (indice à 43,2 en 2020 contre 45,4 en 2019). Par contre, les familles avec au moins trois membres et dont les parents sont tous les deux diplômés universitaires ont connu une amélioration de leur situation financière (indice de 64,5 en 2020 contre 61,9 en 2019). Ce fut aussi, en moyenne, la belle vie pour les couples de retraités (60,6 % contre 57,5 %). On ne constate par contre pas d’évolution significative selon la région de résidence. Les Flamands s’en sortent toujours bien mieux (59,3) que les Bruxellois (52,8) et les Wallons (50,8).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs