Accueil Société Régions Namur-Luxembourg

La Zad d'Arlon évacuée, les occupants pris de court

La sablière de Schoppach-Arlon, transformée en ZAD (zone à défendre) et occupée en permanence depuis octobre 2019 par des zadistes refusant la transformation de ce site en parc d’activités économiques, a été évacuée sans heurts. Les occupants ont été pris de court.

Article réservé aux abonnés
Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 4 min

Tout le monde a été pris de court, zadistes compris. Ce lundi matin dès potron-minet, une opération de police intégrée visant le démantèlement de la zone de l’ancienne sablière de Schoppach, en périphérie d’Arlon, a été menée en partenariat entre la zone de police locale et la police fédérale. Même les riverains n’ont rien vu, ni entendu. Le site était à ce moment très peu occupé puisque seuls neuf personnes ont été arrêtées administrativement.

Mi-janvier, les zadistes avaient craint une expulsion manu militari prévue selon eux le 26 janvier et avaient rameuté leurs partisans pour défendre leur place forte, la ZAD (zone à défendre), aménagée depuis octobre 2019. Le bourgmestre Vincent Magnus avait désamorcé la bombe, clamant que rien n’était prévu à court terme, même s’il souhaitait une évacuation des lieux.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Renoy Christian, lundi 15 mars 2021, 16:54

    Une équipe limitée de 150 policiers pour arrêter 9 personnes qui dormaient... hum...

  • Posté par Delforge Gilles, lundi 15 mars 2021, 13:01

    Pourquoi en matière d'aménagement du territoire faut-il en permanence artificialiser des terrains supplémentaires? On nous parle régulièrement d'économie circulaire, mais la machine à artificialiser continue. Jusque quand? Je peux comprendre que la résistance s'organise. Malheureusement, on se trouve régulièrement dans la situation du pot de fer contre le pot de terre. Défendre la nature contre les projets d'un autre temps est pourtant tout à fait légitime. Les fautifs ne sont pas ceux que l'on essaye de nous faire croire.

  • Posté par ONCKELINX DANIEL, lundi 15 mars 2021, 17:30

    D'un autre côté cela me rajeuni souvenir du combat "Gardarem lou Larzac* finalement remporté

Aussi en Namur-Luxembourg

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs