Accueil Société

Emeutes à Liège: Georges-Louis Bouchez veut sanctionner les «racailles»

Le président du MR dénonce « le laxisme » et appelle aux sanctions.

Temps de lecture: 3 min

Georges-Louis Bouchez s’est exprimé sur les émeutes qui ont eu lieu à Liège ce samedi, en marge de la manifestation pacifique « Black lives matter ». Le président du MR s’est dit « choqué de voir certains médias expliquer les violences à Liège ».

« J’ai eu une enfance très modeste, sans aucune certitude sur l’avenir, je n’ai jamais cassé un abribus. Ces casseurs sont des racailles qui doivent être sanctionnés. Le laxisme a échoué et doit cesser. »

Une manifestation « Black lives matter » de quelques dizaines de personnes se tenait samedi après-midi, place Saint-Lambert à Liège. Ce rassemblement était prévu dans le cadre de l’arrestation judiciaire pour rébellion d’une dame lundi matin, place Saint-Lambert.

Au total, il y a eu entre 200 et 300 casseurs dans les rues de Liège samedi après-midi, originaires de Liège et de sa périphérie, mais aussi de Bruxelles. Ils ont commis des faits de pillage, vols et dégradations en prenant le prétexte d’une manifestation « Black lives matter. » Durant les faits, 36 policiers ont été blessés et une dizaine d’interpellations ont déjà été menées.

Des casseurs organisés et une stratégie à revoir pour la police de Liège

Les casseurs étaient organisés et une nouvelle stratégie devra être réfléchie pour identifier ces mouvements, ont affirmé dimanche matin le chef de corps de la police de Liège et le bourgmestre Willy Demeyer lors d’une conférence de presse à l’hôtel de ville de Liège sur les violences survenues la veille.

Selon le chef de corps de la police de Liège Christian Beaupère, il s’agissait d’un mouvement organisé et prévu. « Nous avons ressenti une organisation car ils ont surgi en quelques minutes et dans la manière de procéder, on voit que ce n’est pas un coup d’essai. Ces 200 à 300 personnes ne sont pas uniquement des Liégeois, il y a des Bruxellois et des gens qui viennent de la périphérie liégeoise, « a-t-il expliqué.

Face à ce phénomène, le bourgmestre de Liège Willy Demeyer a expliqué que la ville allait devoir changer sa manière de surveiller et d’anticiper ce genre d’organisation sur les réseaux sociaux. » Nous allons devoir nous adapter aux situations, notamment avec les réseaux sociaux. Notre stratégie doit être revue », a-t-il dit.

La publication de vidéos d’interventions de la police est un autre phénomène de plus en plus répandu. A ce sujet, quelques centaines de bodycams ont déjà été commandées et les agents d’intervention de la zone de police de Liège devraient en être équipés dans les prochaines semaines. Ces petites caméras permettront, tant pour le citoyen que pour le policier, de filmer et d’écouter les interventions.

Un phénomène encore nouveau que Willy Demeyer souhaite désormais prendre en compte. « Lorsque des vidéos d’interventions sont publiées sur les réseaux sociaux, la police se trouve en infériorité car elle ne peut pas communiquer sur le dossier en raison du secret de l’instruction. Nous allons travailler avec la police pour améliorer la formation des policiers », a expliqué le bourgmestre. Le but sera notamment de mieux préparer les policiers à réagir lorsqu’une personne filme une intervention.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

33 Commentaires

  • Posté par Soudan Annette, mardi 16 mars 2021, 19:05

    Rappeler ses origines modestes Quel est le rapport sinon l occasion de parler de lui,

  • Posté par Albin S. Carré, mardi 16 mars 2021, 12:03

    Attention, M. Bouchez, à singer M. Sarkozy, vous risquez de finir comme lui.

  • Posté par Tielemans Roger, lundi 15 mars 2021, 22:20

    moi aussi, je voudrais sanctionner les racailles, B n'est pas le seul. Ne pourrait-on créer une espèce d'espace fermé (attention : pas un camp tel qu'on les a connus) où ils pourraient vivre en groupe, confortablement logés, et aménagé tel un studio de cinema, avec tous décors d'agglomération et magasins ! on pourrait par exemple tolérer qu'une fois par semaine, ils prennent leur pied et s'amusent à tout démolir

  • Posté par Tielemans Roger, lundi 15 mars 2021, 22:20

    moi aussi, je voudrais sanctionner les racailles, B n'est pas le seul. Ne pourrait-on créer une espèce d'espace fermé (attention : pas un camp tel qu'on les a connus) où ils pourraient vivre en groupe, confortablement logés, et aménagé tel un studio de cinema, avec tous décors d'agglomération et magasins ! on pourrait par exemple tolérer qu'une fois par semaine, ils prennent leur pied et s'amusent à tout démolir

  • Posté par Deckers Björn, lundi 15 mars 2021, 22:04

    @Paul Van Obberghen, vous n'avez pas à nous dire ce qu'on peut dire, et ce qu'on ne peut pas dire. Vous n'êtes pas le maître ici et personne n'est votre élève!!! Un peu de retenue svp!

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko