Accueil Monde États-Unis

Le retour de l’Amérique sur la scène internationale

Mobilisée pour vaincre la pandémie de covid, l’administration Biden entend également promouvoir une diplomatie multilatérale, en réinvestissant le champ des organisations internationales. Les écueils sont nombreux, derrière les grandes déclarations d’intention.

Article réservé aux abonnés
Correspondant aux Etats-Unis Temps de lecture: 4 min

La première incursion de Kamala Harris sur la scène internationale a été savamment choisie : ce mardi à New York, la vice-présidente des Etats-Unis interviendra lors d’une conférence de l’ONU sur la promotion de l’égalité des sexes et l’émancipation des femmes.

Le changement de ton est remarquable par rapport à la précédente administration : en 2017, Donald Trump avait coupé les vivres au Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP), qui promeut « les grossesses désirées et les accouchements sans danger », le soupçonnant de soutenir dans ses activités, ou de participer à la gestion d’un programme d’avortements forcés et de stérilisations involontaires. Trois ans plus tard, en mai 2020, le même Trump avait accusé les Nations unies de se servir de la pandémie de coronavirus comme d’un prétexte pour promouvoir l’accès à l’avortement, via ses programmes d’assistance humanitaire d’urgence.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par LIENARD NORBERT, mardi 16 mars 2021, 23:39

    On doit en rire ou en pleurer ??

  • Posté par Glossy P, mardi 16 mars 2021, 17:38

    Vu la situation dans laquelle se trouve le monde, cette pétasse ne trouve rien de mieux pour son "bal des débutantes" que de venir nous faire chier en nous donnant des leçons d'égalité des sexes. Autrement dit : du luxe, de la facilité et le reste je m'en torche le chicon !

  • Posté par Vanden Eynde Luc GME, mardi 16 mars 2021, 15:23

    Indécrottables ! Républicains ou Démocrates, mais toujours Américains, donneurs de leçons et hégémonistes, se mêlant de tout partout. Donc le rêve Biden, c'est le réveil avec une bonne gueule de bois.

  • Posté par Raspe Eric, lundi 15 mars 2021, 22:17

    Ils n'auront aucune crédibilité s'ils continuent à pratiquer le nationalisme vaccinal.

  • Posté par Lombard Fernande, lundi 15 mars 2021, 21:52

    "... réinvestir le champ des organisations internationales ..." . . . . Cela s'(apparenterait à faire mains basses sur des leviers pour prendre le contrôle de la planète...

Plus de commentaires

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs