Accueil Économie Entreprises

Bpost: pour le gouvernement, la situation était «intenable»

C’est le gouvernement qui a fait pression sur le conseil d’administration de bpost pour que celui-ci licencie son CEO, Jean-Paul Van Avermaet.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 5 min

Il était à la tête de bpost depuis un peu plus d’un an seulement. Jean-Paul Van Avermaet a été licencié dimanche soir avec effet immédiat par son conseil d’administration. Les pouvoirs de gestion journalière ont été délégués au président du conseil, François Cornélis, dans l’attente de la désignation d’un CEO ad interim. La recherche d’un nouveau dirigeant a été lancée.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Desmet Marc, mardi 16 mars 2021, 13:47

    On fait travailler les "copains", pour un ouvrier ou employé c'est faute grave, donc la porte sans indemnités ...

  • Posté par Otte Gérard, mardi 16 mars 2021, 2:32

    Un job à la mesure de la carrure de Maggie ?

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs