Accueil Société

AstraZeneca: la Belgique refuse de céder à la panique mais reste en alerte

Il y a consensus auprès des ministres de la Santé pour continuer la campagne de vaccination.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

On poursuit la campagne de vaccination sans rien changer », voilà le message envoyé par les autorités belges lundi, malgré le renforcement des vents contraires tout au long de la journée. Le ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke (SP.A), a décidé de ne pas céder à la panique qui semble s’être emparée d’une bonne partie de l’Europe autour du vaccin contre le covid-19 fabriqué par AstraZeneca. « La task force vaccination et l’Agence fédérale du médicament (AFMPS) sont en contact permanent avec l’Agence européenne de la santé », nous expliquait-on au cabinet du socialiste flamand. « Le dernier avis du Conseil supérieur de la santé belge est positif, donc on continue. » Un message que le ministre a répété ensuite sur les plateaux des journaux télévisés. « On continue parce que c’est un très bon vaccin qui protège les personnes contre cette maladie terrible. Demain et après-demain, des milliers de personnes âgées vont se faire vacciner.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

77 Commentaires

  • Posté par Marlier Jacques, mardi 16 mars 2021, 19:29

    En l'occurrence, je suis très fier (!) de nos ministres: ils se comportent en vrais hommes d'Etat. Ils ont en effet compris que le principe de précaution est très mal invoqué dans d'autres pays européens (... et pas (!) aux Etats-Unis, au Canada, en Grande-Bretagne... entre autres). En effet, qu'observe-t-on? Les groupes vaccinés (1) ne présentent PAS d'augmentation de la fréquence des thromboses et (2) ils voient leur fréquence personnelle des cas de Covid très fortement (!) diminuer. Alors OUI! Il faut bien invoquer le principe de précaution, MAIS de la façon suivante: a-t-on le droit de refuser un puissant et efficace moyen de lutte contre l'épidémie sous le prétexte que quelques cas de thrombose observés dans les groupes vaccinés pourraient (!) être très éventuellement (!) liés à l'injection du vaccin? Ou alors, il faut immédiatement (!) interdire l'usage des voitures, trains et avions car leur danger est très (!) largement supérieur à celui de la vaccination. Que certaines personnes se laissent envahir par la peur, voire la panique, je le regrette vraiment... mais pour elles. Elles vont se priver et priver leurs proches d'une arme fantastique contre le coronavirus. J'en suis vraiment et très réellement (!) navré pour elles, mais je refuse qu'elles empêchent qui que ce soit d'autre de pouvoir être vacciné. Je suis tout à fait d'accord de laisser aux gens la liberté de ne PAS se faire vacciner, mais j'exige la liberté complémentaire: celle D'ETRE vacciné.

  • Posté par Alexandre Fabrice, mardi 16 mars 2021, 14:30

    Il faut quand même resté un peu sérieux. Aucune preuve actuellement contre ce vaccin. Il faut faire attention a ne pas tomber dans la panique. Tout le monde est fatigué et à bout avec cette pandémie, nos réactions sont surdimensionnées. N'oublions pas que faire circuler des rumeurs est aussi une stratégie commerciale entre laboratoires donc du calme. Moi si je peux me faire vacciner avec ce vaccin dès aujourd'hui je le fais, j'ai confiance. J'ai plus de chance de mourir sur la route ou en avalant un anti-inflammatoire que mourrir de ce vaccin.

  • Posté par Marlier Jacques, mardi 16 mars 2021, 19:52

    #Degraeve Liliane: OK! vous connaissez personnellement des tas de cas de paralysie et autres réactions tout aussi épouvantables. Je vous conseille dès lors de ne pas VOUS faire vacciner, car le malheur vous poursuit manifestement. Pour les autres lecteurs, faites ce que vous voulez, mais rappelez-vous que le vaccin vous offre une quasi-certitude (95%) d'être protégé contre les formes graves de la maladie, y compris ce foutu syndrome du Covid long. Si, à cette quasi-certitude, vous préférez courir le risque statistiquement ridicule et pas du tout étayé de faire une thrombose (ou toutes ces paralysies horribles que nous cachent ces odieux et maléfiques journaux écrits et parlés aux bottes de la maffia gouvernementale), libre à vous!... et vraiment (!) libre à vous. Je vous jure (!) que je ne me moquerai pas de ceux d'entre vous qui attraperont le Covid par peur du vaccin. Au contraire: je vous promets tout aussi sincèrement que je vous plaindrai, vous et vos proches.

  • Posté par DE GRAEVE LILIANE, mardi 16 mars 2021, 14:51

    Comment aucune preuve ? La composition de ce dit vaccin qui n'en est pas un suffit. Je plains tous ceux qui ont confiance en notre gouvernement meurtrier car ce n'est pas une rumeur, le vaccin tue, paralyse, stérilise, enlève l'immunité naturel et maintenant si il reste des moutons qui ne vont pas se renseigner correctement on ne peur rien y faire que les mettre en garde. J'ai des décès, des paralysies, des récidive de cancer dans mon entourage vacciné, je mets donc en garde car ce vaccins ne rendra pas la vie d'avant, réfléchissez donc à quoi il va servir et réagissez au lieu de montrer publiquement votre endoctrinement à la propagande débile.

  • Posté par Trevisan Lucio, mardi 16 mars 2021, 12:47

    Il n'est pas question de panique mais bien de principe de précaution. Je lis la définition de ce principe sur Wikipédia : " "il convient de prendre des mesures anticipatives de gestion de risques eu égard aux dommages potentiels sur l'environnement et la santé". Personnellement je retiens "les mesures anticipatives" et "dommages potentiels sur la santé".

Plus de commentaires

Aussi en Société

Les boîtes noires s’invitent dans les voitures dès cette semaine

Les données de conduite au moment d’un accident devront être collectées dans une boîte noire. De nombreux dispositifs d’aide à la conduite deviennent également obligatoires. En Belgique, cette législation européenne s’appliquera aux nouveaux modèles à partir du 6 juillet. Et en 2024 pour toutes les voitures neuves.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs