Accueil Monde Union européenne

AstraZeneca: les fioles de la discorde pour l’Union européenne

AstraZeneca cristallise toutes les tensions entre pays européens. Livraisons retardées et réactions tous azimuts sur le risque des doses, le laboratoire anglo-suédois teste l’unité européenne.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Payé au prix coûtant, moins lourd sur la logistique que celui de Pfizer/BioNTech, le vaccin d’AstraZeneca promettait d’aider les Européens sur le chemin du retour à la vie normale. Mais depuis son approbation, en janvier, il ne cesse d’attiser les tensions.

Après avoir été le premier pays, le 8 mars, à suspendre un lot de vaccins AstraZeneca après la mort d’une infirmière, l’Autriche a voulu se réorganiser en demandant les doses d’autres vaccins réservés par l’UE auxquelles elle avait droit. Mais elle a découvert, vendredi, qu’elles avaient déjà été achetées par d’autres pays. Et s’en est plainte auprès de la Commission et du président du Conseil européen, Charles Michel, estimant que tous les pays n’étaient pas égaux face à la distribution.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Morgenthal Jean-Claude, mardi 16 mars 2021, 15:39

    Pendant que certains palabrent à n'en plus finir de choses qu'ils ne comprennent pas et bloquent la vaccination. Des milliers de gens meurent et la société s'enfonce un peu plus dans le marasme et la misère. C'est pitoyable d'égoisme et d'inhumanité.

  • Posté par D Marc, mardi 16 mars 2021, 9:17

    Nous sommes dans l'impasse. La Commission a pris la main pour la commande des vaccins, c'est un échec : les livraisons ne correspondent pas aux commandes et aux espoirs, les EM jouent en coulisse pour s'approprier les lots. Pour le vaccin Astrazeneca on s’en tient à une ligne, les décisions sanitaires appartiennent aux Etats : ce qui conduit à la cacophonie. Une UE et des EM impuissants devant l'ennemi : le virus.

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs