Accueil

Quelque 19 millions d'euros supplémentaires pour financer un anti-Covid-19 belge

La biotech belge ExeVir Bio, qui développe actuellement un candidat-médicament anti-Covid-19, va lever 19 millions d'euros en plus des 23 millions déjà levés en 2020, et ce afin de financer la phase de production et de commercialisation de l'anticorps, annonce mardi l'un de ses nouveaux investisseurs VIVES Inter-University Fund.
Temps de lecture: 2 min

L'objectif de cette levée de fonds est d'accélérer l'approbation de ce premier anticorps européen contre le Covid-19 à l'hiver prochain.

Ce financement additionnel est mené par Fund+ avec VIB, UCB Ventures et SFPI-FPIM, et de nouveaux investisseurs dont VIVES IUF, SRIW, Noshaq, SambrInvest, ainsi que plusieurs family offices belges.

Le fonds technologique multisectoriel VIVES parle d'une mise au point "de l'approche thérapeutique dès la fin de cette année, notamment avec des essais cliniques menés aux Cliniques Universitaires Saint-Luc. L'impact en Wallonie est déjà important: préparation des études cliniques à Braine chez UCB, essais cliniques dans différents hôpitaux, future production en discussion avec plusieurs entreprises...".

Exevir Bio est une spin-off du VIB (Vlaams Instituut voor Biotechnologie) de l'UGent créée sur la base des découvertes de deux professeurs. Ils ont développé, à partir d'anticorps de petites tailles de lama, des NanobodiesTM qui empêchent le virus du Covid-19 de rentrer dans les cellules humaines. Ce candidat-médicament a pour vocation d'agir en complément des vaccins, en traitement ou en prévention.

La semaine dernière, le VIB annonçait que l'anticorps Covid-19 développé par ses chercheurs se montrait efficace pour tous les nouveaux variants du SRAS-CoV-2.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une