Accueil Opinions Cartes blanches

Carte blanche d’une enseignante: «Pauvre bienveillance!»

Une enseignante exprime son exaspération suite à l’appel à la « bienveillance » lancé par la ministre Caroline Désir.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

L’enfer est pavé de bonnes intentions. Ainsi, les gouvernements et les ministres se succèdent, chacun voulant apporter sa précieuse contribution à la combien respectée et respectable institution de l’enseignement. Pourtant, malgré tous les ambitieux projets dont celui de « l’excellence pour tous » récemment entamé, notre enseignement compte parmi les plus inégalitaires du monde. Et comme pour contrarier les efforts titanesques déployés par l’administration pour rendre l’école efficiente et équitable, la crise sanitaire a encore approfondi les inégalités entre les élèves de milieux favorisés et ceux issus de classes populaires.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par PIERRE Philippe, mardi 23 mars 2021, 10:25

    On touche à une vache sacrée belge, là, en limitant le recours au redoublement.... Les exemples des pays les plus performants en matière éducative ne permettront donc jamais à ces professeurs belges de remettre en question leurs certitudes ni leur faire comprendre que cette illusion de rigueur qu'ils se donnent en recourant sans discernement à un moyen qui doit demeurer l'exception, et non la règle.

  • Posté par Dupont Vincienne, samedi 20 mars 2021, 1:09

    Chapeau, Madame, et merci !

  • Posté par Rensonnet Charles, jeudi 18 mars 2021, 11:32

    Bravo Madame la professeure et merci. Un enseignant pensionné

  • Posté par Christian BOULET, mercredi 17 mars 2021, 9:49

    Magnifique ! Bravo à vous pour ce billet qui nous change des articles généralement consacrés à notre métier dans ce journal. Même si je suis un lecteur plutôt "bienveillant" du Soir ("mon" journal !), je m'énerve souvent de constater à quel point les articles sur l'école reprennent servilement la doxa ministérielle (quand ce ne sont pas les imbécilités habituelles des pédagogues...).

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs