Accueil Immo

L’autre valeur de l’immobilier

Selon Urban Land Institute, l’immobilier s’intéresse trop à la création de valeur financière par rapport à la valeur sociale. Favoriser les deux en même temps n’est pourtant pas incompatible.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Si le développement durable est désormais au cœur de la plupart des projets immobiliers, la valeur sociale est beaucoup moins souvent prise en compte. C’est en tout cas ce que constate un rapport de l’Urban Land Institute (ULI), une organisation mondiale qui œuvre pour que l’environnement bâti ait un impact positif sur les populations.

Selon l’enquête de l’ULI, les investissements qui contribuent à relever des défis sociaux ou environnementaux suscitent un intérêt croissant dans de nombreux secteurs, mais l’aspect social n’est toutefois pas encore assez valorisé dans l’immobilier. « Trop souvent, les décisions en matière de développement et d’investissement sont motivées par une volonté de maximiser le retour sur investissement financier », peut-on lire dans l’enquête.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Immo

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs